Activision-Blizzard annonce que Call of Duty: Black Ops III a récolté plus de 550 millions de dollars lors des trois premiers jours de commercialisation.

C’est un démarrage sur les chapeaux de roue. Disponible depuis le 5 novembre sur les principales plateformes vidéo-ludiques du marché, Call of Duty : Black Ops III a crevé le plafond au cours des trois premiers jours de commercialisation. Dans un communiqué publié mercredi, Activision-Blizzard annonce en effet avoir vendu suffisamment d’exemplaires au cours de cette période pour dépasser la barre du demi-milliard de dollars.

La nouvelle, évidemment, a mis en joie Robert Kotick, le grand patron d’Activision Blizzard. « Call of Duty : Black Ops III est le plus gros lancement de divertissement cette année, toutes plateformes confondues, dépassant n’importe quel week-end de lancement au cinéma », s’est-il réjoui. Le jeu a par exemple dépassé le week-end d’ouverture de Jurassic World, qui a récolté 524 millions de dollars dans le monde.

Call of Duty : Black Ops III est le plus gros lancement de divertissement cette année.

La saga Call of Duty, qui en est au douzième épisode, bat régulièrement des records de vente. Fin 2011, l’épisode Call of Duty : Modern Warfare 3 s’était très bien vendu ; en une journée, le jeu s’était déjà vendu à 6,5 millions d’exemplaires aux États-Unis et au Royaume-Uni et avait engrangé plus de 400 millions de dollars de recettes, battant au passage un record pour la troisième année consécutive.

Disponible sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One, ainsi que sur les consoles de génération précédentes que sont la PS3 et la Xbox 360, Call of Duty : Black Ops III montre en tout cas une longévité peu commune et une capacité à attirer encore de très nombreux joueurs plus de douze ans après la sortie du tout premier jeu, en 2003, et cela malgré les difficultés qu’il peut y avoir à renouveler une telle franchise.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés