Sur les adultes possédant une console aux États-Unis, les femmes ont surpassé les hommes. Ce sont en tout cas les réponses d'une enquête mené par le Pew Research Group.

Cela ne surprendra sûrement pas nos lectrices qui ont une Xbox One ou une PS4 branchée à la télévision de leur salon mais cela devrait plus surprendre les quelques éditeurs de jeux vidéo qui persistent à croire que les joueurs sont des hommes : 42 % des femmes américaines ont une console de jeu, contre seulement 37 % des hommes américains. Sur les 40 % des Américains qui possèdent une console, cela fait une différence assez nette, remarquée dans la dernière étude du Pew Research Center auprès de 1 907 adultes.

Capture d’écran 2015-11-05 à 15.39.40Cette étude risque de faire du bruit dans un secteur qui oriente aujourd’hui encore sa communication vers des joueurs masculins, même si des progrès sont faits pour amener de la diversité dans les titres — et non pas uniquement en utilisant des stéréotypes de femmes hyper-sexuées pour vendre le jeu à des adolescents.

Ce n’est par exemple que depuis cette année qu’un jeu aussi célèbre que Fifa a inclus les ligues féminines ou qu’Ubisoft a laissé jouer un personnage féminin dans son Assassin’s Creed : Syndicate. On compte dans Overwatch, lancé récemment bêta, 6 femmes, 7 hommes, plusieurs personnages asexués et des robots.

Ce qui nous amène à la deuxième révélation de cette étude : non, le gamer adulte n’est plus uniquement un jeune adulte. Si 56 % des 18-29 ans possèdent une console aux États-Unis, 55 % des 30-49 ans en possèdent une aussi, tout comme les 50-64 ans qui sont quand même 30 % à avoir une console à la maison. Une étude statistique qui montre donc clairement que le public de joueurs a vieilli par rapport aux années 1990 et s’est énormément féminisé ces dernières années. Reste à l’industrie un bout de chemin à parcourir pour donner à tous ses héros des héroïnes équivalentes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés