La fermeture soudaine du principal fork de Popcorn Time n'a pas été uniquement provoquée par des dissensions internes. Elle est aussi due à l'action judiciaire de la MPAA, qui a porté plainte contre plusieurs développeurs.

Les raisons qui ont entraîné la fermeture du principal fork de Popcorn Time s’éclaircissent. Si on savait déjà que des dissensions avaient éclaté dans l’équipe de développement, il apparaît aujourd’hui que les désaccords croissants entre les membres proviennent pour partie de la pression judiciaire exercée par les titulaires de droits. Celle-ci a en effet été suffisamment forte pour forcer les participants à jeter l’éponge.

C’est ce qui transparaît dans les documents judiciaires émanant de la MPAA, que rapporte Torrentfreak. On apprend que l’association chargée de la défense des intérêts de l’industrie du cinéma aux États-Unis a engagé des poursuites judiciaires contre trois développeurs vivant au Canada et obtenu une injonction ordonnant la fermeture du site attaché au projet (popcornTime.io).

Dans le même temps, les ayants droit sont passés à l’offensive contre le site de liens BitTorrent YTS/YIFY (yts.to), qui était utilisé par Popcorn Time pour diffuser des œuvres audiovisuelles piratées. Le gérant de la plateforme, qui vit en Nouvelle-Zélande, fait lui aussi l’objet d’une action en justice. YTS/YIFY a disparu des écrans radar il y a maintenant deux semaines.

Selon nos confrères, les personnes dans le collimateur de la MPAA auraient accepté bon gré malgré de coopérer. Craignant l’issue d’un procès qui pourrait les envoyer en prison et les obliger à payer des réparations colossales et une amende très salée, ils auraient conclu un accord visant à réduire leur responsabilité contre des informations sur les personnes impliquées dans Popcorn Time.

Des dissensions internes, provoquées par un service de VPN payant lié à des développeurs impliqués dans Popcorn Time.

Outre l’action de la MPAA, l’orientation mercantile de Popcorn Time survenue quelques semaines avant la fermeture du projet a aussi provoqué des remous en interne. Il est en effet apparu que l’intégration d’un service de VPN payant dans le fork principal n’a pas fait l’unanimité.

Le service en question a en effet été fondé par deux des développeurs de PopcornTime.io, provoquant de fait un intérêt commercial direct à la diffusion de PopcornTime. Des contributeurs ont alors craint de voir leur situation judiciaire s’obscurcir en cas de procès à cause d’une éventuelle recherche de profits à travers le logiciel.

Mais si PopcornTime.io n’existe plus, d’autres projets demeurent toujours actifs : c’est le cas de Popcorn-Time.se par exemple. De plus, les éléments techniques permettant de reprendre le flambeau sont toujours disponibles sur le net, ce qui permet à n’importe qui, à ses risques et périls, de proposer une autre version de Popcorn Time, à condition de trouver une nouvelle source d’approvisionnement que YTS/YIFY.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés