Après Star Wars, c'est Harry Potter qui reprend du service, avec l'annonce de la pièce Harry Potter et l'Enfant Maudit par J.K Rowling, prévue pour l'été 2016.

Harry Potter a grandi. Il aura 36 ans l’été prochain, dans la pièce de théâtre de J.K. Rowling et Jack Thorne, dont l’action se situe donc 19 ans après le dernier tome de la saga.

Selon le résumé officiel, «  cela a toujours été difficile d’être Harry Potter et ce n’est pas beaucoup plus facile depuis qu’il est devenu un employé surmené du Ministère de la Magie, mari et père de trois enfants. Alors qu’Harry se débat avec un passé qui refuse de rester à sa place, son plus jeune fils Albus doit affronter un lourd héritage familial qu’il n’a jamais voulu. Quand le passé et le présent se mêlent dangereusement, le père et le fils apprennent une vérité gênante : quelquefois, l’obscurité vient des endroits les plus inattendus. »

Intitulée Harry Potter et l’Enfant Maudit, la pièce devrait être représentée en deux parties au West End Theatre, le Broadway londonien, sous la direction de John Tiffany. Les deux parties peuvent être vues dans la même journée ou séparément, un découpage qui ne surprendra pas des fans habitués à attendre des années entre chaque tome. Le casting  sera toutefois révélé progressivement, ce qui promet encore de belles heures à la très active communauté des Potterheads.

#SpoilerAlert

Pour ceux qui auraient manqué l’épilogue des Reliques de la Mort  : à sa sortie de Poudlard Harry a épousé Ginny Weasley, dont il a eu trois enfants : James Sirius, Lily Luna et Albus Severus. On se souvient des derniers mots de Harry : « Albus Severus. Tes deux prénoms t’ont été donnés en souvenir de deux directeurs de Poudlard. L’un d’eux était un Serpentard et il était sans doute l’homme le plus courageux que j’aie jamais rencontré. »

Le ton devrait changer dans ce « huitième tome ». En effet, la productrice Sonia Friedman a déclaré au Daily Mail « qu’il faut préciser à ce stade que nous n’avons pas l’intention de monter un show high-tech. Nous espérons vraiment offrir de la magie — mais de notre propre manière. » Un spécialiste des effets spéciaux et un illusionniste travaillent sur le projet.

cursed-child

Selon J.K. Rowling, « C’est très excitant d’explorer le monde d’Harry d’une toute nouvelle manière grâce au théâtre, plus vivant […] J’ai confiance : quand le public verra Harry Potter et l’Enfant Maudit, ils comprendront pourquoi j’ai choisi de raconter l’histoire de cette manière. »

Les réactions Twitter sont plus mitigées, particulièrement de la part des fans français qui se sentent oubliés. Mais si la communauté #CursedChild exprime des frustrations, c’est surtout l’excitation qui domine à l’annonce de cette pièce, dont les premières réservations fermeront dans deux jours.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés