La Quadrature du Net a bouclé sa campagne annuelle de dons. Pour 2017, elle pourra compter sur au moins 244 191 euros. Mais des dons supplémentaires pourraient arriver tout au long de l'année, ce qui lui permettra de poursuivre son action.

En 2017, les Français pourront compter sur la Quadrature du Net pour défendre leurs libertés individuelles sur Internet. L’association, née en 2008 sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy alors que se multipliaient les projets de loi concernant le réseau des réseaux, aura en effet les moyens de poursuivre son action grâce à une campagne de dons qui s’est conclue de manière satisfaisante.

Malgré un contexte politique de plus en plus pesant du fait de l’importance prise par les sujets sécuritaires, la Quadrature du Net a pu récolter 244 191 euros au 9 janvier 2017, date de clôture de la campagne annuelle. L’essentiel de cette somme provient des dons venant des particuliers, le reste provenant du soutien des fondations. Cela lui permettra de faire tourner la boutique au cours des douze prochains mois

Quadrature

Un bémol, toutefois : l’objectif que s’était fixé le collectif n’a pas été atteint puisque le budget prévisionnel n’est assuré qu’à 88 %. Pour les sommes manquantes, l’association n’aura pas le choix : elle devra se serrer la ceinture ou bien compter sur les dons spontanés qui pourraient arriver ultérieurement. La page de soutien accueille d’ailleurs toujours les versements des internautes même si la campagne annuelle est officiellement terminée.

Les campagnes constituent le principal poste de dépense

À titre de comparaison, le budget 2016 de la Quadrature du Net a atteint les 266 021 euros, en incluant non seulement la campagne annuelle ainsi que les dons survenus tout au long de l’année. Les deux principaux postes étaient les campagnes (35 % des fonds) et la logistique (27 %). Arrivaient ensuite l’analyse (16 %), les outils (12 %) et la communication (10 %).

Selon toute vraisemblance, le budget 2017 devrait respecter les grandes lignes de cette répartition. Et l’association sera loin de se tourner les pouces : sont prévus au cours des douze mois à venir la réforme du droit d’auteur, la directive ePrivacy et le paquet télécom.  cela s’ajoutent d’éventuelles initiatives législatives qui pourraient surgir par surprise et les actions de formation à destination du public.

À lire sur Numerama : #Conversation  : La Quadrature du Net veut grandir pour mieux défendre nos droits

Partager sur les réseaux sociaux