Dans le cadre de la mise en place du commandement des opérations de cyberdéfense, l'armée française cherche à étoffer ses rangs avec des informaticiens de haut vol.

Vous avez un gros bagage technique en informatique, vous êtes jeune et vous voulez mettre vos compétences au service de l’État ? Votre profil intéresse l’armée française. Dans le cadre de la création du commandement des opérations cyber, qui doit coiffer l’ensemble des unités militaires capables d’agir sur les réseaux, l’État-major annonce une phase de recrutement pour récupérer des talents qui pourront aider la « grande muette » à contrer des attaques et, si nécessaire, à riposter.

L’armée s’intéresse en particulier aux profils pouvant accomplir les tâches suivantes :

  • Ingénierie logicielle (expression du besoin, conception, développement, etc.) ;
  • Administration système et sécurité ;
  • Sécurité des systèmes d’information (assistance, conseil, expertise) ;
  • Évaluation des systèmes (audit, test d’intrusion, red team, …) ;
  • Lutte informatique défensive (évaluation de la menace cyber, analyse de traces et supervision dans les SOC, forensic, reverse engineering, …) ;
  • Veille sur les réseaux sociaux.

« L’émergence d’un nouveau milieu, d’un champ de bataille cyber, doit nous amener à repenser profondément notre manière d’aborder l’art de la guerre », avait jugé Jean-Yves Le Drian, au cours d’un déplacement pour inaugurer le Pôle d’Excellence Cyber au sein de la direction générale de l’armement. « L’arme cyber peut avoir des effets tout à fait comparables à l’armement plus conventionnel ».

Le commandement de cyberdéfense aura autorité sur 2 600 personnes d’ici 2019. Il pourra également compter sur les 600 experts de la direction générale de l’armement et sur les réservistes de la cyberdéfense, comptant 4 400 personnels (400 issus de la réserve opérationnelle et 4 000 provenant de la réserve citoyenne). Quatre pôles constitueront le commandement : protection, défensif, action numérique et réserve.

Les postes à pourvoir sont essentiellement situés en Île-de-France et en Bretagne, en CDD ou en CDI. Les candidats devront avoir moins de 30 ans et être Français pour postuler. Le détail du recrutement est disponible sur le site du ministère de la défense.

À lire sur Numerama : L’armée française se dote d’un commandement des opérations cyber

Partager sur les réseaux sociaux