Alors que le président élu a traîné BuzzFeed dans la boue après la révélation du fameux rapport qui fait parler toute la presse américaine, des internautes sortis de 4chan tentent eux de faire croire que cet emballement médiatique est l'un de leurs faits d'arme.

Dès le réveil des médias français, une ombre flotte sur l’affaire du document Trump (publié par BuzzFeed la veille de la conférence de presse du président élu). Au fond du web, commence à se faire entendre la petite musique suivante : tout serait un immense hoax, une duperie parfaite et totale concoctée par une bande de trolls de /pol/, une rubrique du forum géant 4chan.

Les liens entre la Russie et Trump : une invention de 4chan

Et malgré la faible probabilité qu’un tel complot soit organisé aux dépens des services secrets du monde entier par une poignée d’internautes plus doués pour les mèmes que pour la diplomatie internationale, l’idée a fait son chemin. Dans une ère de soupçons permanents, alimentés par la défiance envers les médias, la folle histoire a même convaincu les proches de Trump qui y voient une défense imparable. Pourtant, si la vérité compte encore, elle est loin de se trouver dans les mascarades des trolls de 4chan.

Quelques heures après que le mémo publié par BuzzFeed a fait le tour du web, les félicitations commencent à se répandre sur /pol/ où les internautes saluent leur performance face aux médias. Ils sont convaincus que l’affaire vient d’eux et que le monde entier a mordu à l’hameçon. Une vision plutôt étrange d’une affaire qui a commencé bien avant que 4chan s’en mêle et surtout, qui a commencé loin des boards, dans la filature d’un seul espion.

Et pourtant les affirmations de l’internaute qui serait, selon lui, le responsable de ce document ne sont pas particulièrement percutantes. On peut même dire qu’il n’étaye pas du tout son argumentation et qu’en-dehors de vagues arguments, on ne voit pas bien le sérieux de l’affaire. Aucun élément avancé par l’internaute ne permet de confirmer sa version des faits.

Par ailleurs, Rick Wilson a démenti l’invention par 4chan du rapport. Le républicain, durement opposé à Trump, explique dans un billet sur Medium qu’il n’est en aucun cas un protagoniste de l’affaire. Il dit avoir découvert le document sur BuzzFeed. Or, l’homme fort des relations presse du GOP n’avait effectivement jamais évoqué le document avant. Il est donc peu probable qu’il soit effectivement l’homme qui a permis à 4chan de diffuser une théorie dans les plus hautes sphères de Washington.

Par ailleurs, plutôt mal coordonnés, les internautes de /pol/ ont été plusieurs à revendiquer l’histoire, avec chacun des versions et des arguments divergents. Pour finir, peu après les premières revendications de 4chan, c’est également /The_Donald/, le groupe Reddit désormais célèbre, qui s’est également attribué le mérite de l’invention du document.

Des animes japonais, des golden showers et des trolls

Ajoutons qu’il est difficile de répertorier toutes les revendications qui émergent concernant le fameux document. Et ce, pour plusieurs raisons : beaucoup de ces publications sont rapidement perdues ou supprimées au milieu des milliers de messages échangés sur ces plateformes. Nombreux sont aussi les comptes Twitter ayant également revendiqué la parentalité du document et qui ont rapidement supprimé leur publication. De fait, il est difficile pour nous de vous rapporter chacune des revendications. Néanmoins, notons que dans le tas, une venant de /pol/ expliquait que le document avait été écrit en compilant des histoires venant d’animes japonais (sic).

Vous avez également pu voir des captures de publication sur 4chan datant du 1er Novembre, dans laquelle on pouvait lire : « Alors ils ont pris ce que j’avais raconté à Rick Wilson et y ont ajouté un angle d’espionnage russe. Et ils y croient. Les gars, ils sont clairement désespérés —  il ne reste aucun scandale contre Trump qui soit crédible.  »

Les internautes partageant cette capture estiment qu’il s’agit donc d’une preuve que le document a véritablement été inventé par /pol/ et repris par Rick Wilson. Le problème, c’est qu’aucune de ces publications ne parle du document en question. Aucune des accusations portées par le document n’est reprise dans les publications de novembre de /pol/. D’autant qu’aucune explication n’est donnée sur le pourquoi du comment un mémo inventé par des trolls a pu atterrir dans les réseaux du renseignement.

Enfin, nous savons désormais que le document a été écrit et produit par Christopher Steele, qui est bien l’ancien espion du MI6 que nous évoquions déjà mercredi, grâce aux investigations du Wall Street Journal.

Pourtant, la fragilité des éléments des internautes de 4chan et une certaine évidence n’empêchent pas les proches de Trump de confirmer la théorie des trolls. Des médias pro-Trump, du Gateway Pundit à Breitbart News, reprennent les éléments des internautes en insinuant bien sûr que les médias se sont laissés bernés par les forums. Breitbart va jusqu’à avoir l’outrecuidance d’écrire que le document représente l’apogée de la désinformation. Le média de propagande russe Russia Today y va aussi de son analyse, expliquant que c’est bel et bien 4chan qui a tout inventé et reprend les mots de Trump, Wikileaks et les diplomates russes pour appuyer sa version.

L’histoire de ce document n’est décidément pas terminée…

À lire sur Numerama : 5 questions pour comprendre l’histoire du rapport qui lierait Trump à la Russie

Partager sur les réseaux sociaux