Jamais à court de nouvelles expérimentations sur les réseaux sociaux, l'équipe de Bruno Le Maire espère mobiliser à la veille du débat des primaires de la droite et du centre avec WhatsApp.

Dès le début de sa campagne en vue de s’imposer comme le candidat de la droite et du centre, Bruno Le Maire a parié sur une présence diffuse sur tous les réseaux sociaux. Une façon pour le député de l’Eure d’afficher sa modernité face aux ténors de la droite, en se positionnant sur Snapchat, Facebook Live et Twitter.

Cette présence sur les réseaux sociaux est aussi un moyen pour se faire connaître de ceux qui ne le connaissent pas bien par rapport aux têtes d’affiche que sont Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon et d’agréger autour de lui une communauté qui peut relayer et défendre ses messages.

Mobilisation sur WhatsApp

À la veille du premier débat entre les candidats du centre et de la droite, le candidat Le Maire aura finalement tout essayé. Même le tract WhatsApp au détriment du courrier électronique et des info-lettres. C’est ce que confie Kéliane Martenon, la responsable communication numérique BLM.

« Ni SMS, ce qui peut coûter cher et est limité, ni mail, qui sont peu lus et jamais instantanés, WhatsApp nous permet, à condition de ne pas en envoyer trop, de nous lier instantanément avec les gens qui nous soutiennent et peut-être des curieux.  » On devine que pendant le débat, la messagerie instantanée permettra de motiver les troupes et organiser l’inévitable riposte face aux propos des concurrents.

whatsapp

Crédit photo de la une : Conseil d'Etat

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés