De nombreuses voix s'élèvent contre les mesures de discrimination des personnes LGBT récemment adoptées en Caroline du Nord. Notamment la plateforme de streaming pornographique Xhamster, qui bloque depuis cette semaine les internautes de l'État.

Depuis ce lundi, le très populaire site pornographique américain XHamster.com refuse l’accès à ses contenus à toutes les adresses IP provenant de la Caroline du Nord. Le site entend ainsi prendre position contre les nouvelles lois discriminantes envers la communauté LGBT de l’État, et prévient les internautes que le blocage ne prendra fin que lorsque le gouvernement de Caroline du Nord reverra ses positions.

Une loi interdisant aux transsexuels d’utiliser les toilettes du genre de leur choix

Ces lois adoptées par la Caroline du Nord remettent en cause des droits et l’égalité des citoyens gays et trans devant la loi. Notamment les lois municipales. Ainsi, on trouve pèle mêle une loi interdisant aux transsexuels d’utiliser les toilettes du genre de leur choix, une autre interdisant aux couples homosexuels de célébrer leur mariage dans un restaurant, etc. Ces décision prises par l’État conservateur sont une réaction au mariage pour tous qui lui, a été imposé par la cour suprême fédérale à l’ensemble des États-Unis.

LE PORNO ENGAGÉ

Le site pornographique a pris officiellement position contre ces lois. « Nous avons passé les 50 dernières années à nous battre pour l’égalité de tous et ces lois sont discriminantes, ce que XHamster.com ne peut pas tolérer  », explique au Huffington Post un porte-parole du site.

same-sex-emoji-collage

Pour défendre ses idées, la plateforme est prête à subir une importante baisse de fréquentation dans cet état, qui compte près de 10 millions d’habitants. « En jugeant par les statistiques de ce que les habitants de la Caroline du Nord regardent, nous savons que la punition est sévère. Mais nous ne nous arrêterons pas et nous arrêterons de gagner de l’argent dans un système qui promeut ce genre de procédé ordurier. Nous respectons et embrassons toutes les sexualités  », assume le site.

Selon la plateforme, les habitants de la Caroline du Nord auraient recherché le terme « transsexuel » plus de 400 000 fois sur le site, et plus de 320 000 fois le terme « gay ».

En bloquant les utilisateurs, le site espère donc créer une frustration chez les internautes nord-caroliniens, et susciter un débat public qui dépasse le simple accès à un site pornographique.

La « punition » pour les citoyens et leurs élus sera donc un écran noir en guise de chargement, et XHamster prévoit d’afficher bientôt une pétition pour demander à changer de politique à l’égard d’individus qui, le plus souvent, n’ont pas choisi leur sexualité. Et quand bien même la choisiraient-ils, ils n’ont pas à en avoir honte et à subir un traitement discriminatoire.

L’État conservateur de Caroline du Nord n’en est pas à son premier boycott du genre. Il s’est déjà attiré les foudres de Bruce Springsteen, mais aussi de Paypal qui abandonne la création de centaines d’emplois en Caroline du Nord et de nombreuses grandes sociétés américaines. Entre pinkwashing  des multinationales et très mauvaise réception à l’échelle nationale, il ne reste à la Caroline du Nord que ses principes archaïques pour tenter de convaincre du bien-fondé de ses lois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés