Prince qui interprète Creep, la chanson phare de Radiohead, lors du festival de Coachella, ça intéresse forcément beaucoup de monde. Trop, au goût de l'artiste. Le chanteur et homme d'affaires qui est déjà en procès contre YouTube a fait retirer du site toutes les vidéos de son interprétation de Creep. Problème : il n'en possède pas les droits.

Lorsque le leader du groupe Radiohead Thom Yorke a appris que Prince avait interprété son tube Creep sur la scène du festival Coachella, il a bien sûr voulu voir de ses propres yeux et entendre des oreilles la performance. Mais son ami et guitariste du groupe Ed O’Brien l’a prévenu, il est impossible de trouver la moindre vidéo.

Sur YouTube, toutes les vidéos de Creep par Prince ont été très vite retirées pour être remplacées par un message indiquant que le label de l’artiste, NPG Records, avait demandé le retrait des vidéos pour violation de droit d’auteur. Mais la maison de disques fondée en 1993 par Prince n’est pourtant pas fondée à demander le retrait de ces vidéos. Elles n’en possèdent pas les droits, puisque la chanson a été écrite et composée par Radiohead, et qu’il s’agit de vidéos filmées par les fans présents au concert.

En revanche, en tant qu’artiste-interprète, Prince dispose seul du droit d’autoriser ou non l’enregistrement de son interprétation.

« Bon, dis lui de la débloquer. C’est… notre chanson« , a répondu Thom Yorke à O’Brien en découvrant la nouvelle.

Les deux artistes ont une vision assez différente de la protection de leurs droits sur Internet. Après avoir porté plainte contre Youtube, The Pirate Bay et d’autres sites qui diffusent ses chansons, Prince a été jusqu’à attaquer ses propres fans pour qu’ils ne diffusent plus de photos ou de paroles de chansons sans son accord. Radiohead, en revanche, a fait sensation l’an passé en étant le premier groupe de renommée internationale à sortir leur album sur Internet, et à proposer aux internautes de le télécharger au prix qu’ils souhaitaient.

Au moment où nous publions ces lignes, une vidéo de Creep interprété par Prince est visible sur YouTube. Nous ne savons pas s’il s’agit d’une apparition temporaire en attendant sa suppression, ou si Prince et/ou YouTube ont finalement accepté d’écouter la volonté de ceux qui sont les auteurs de la chanson supprimée :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés