La rébellion s’organise pour lutter contre le filtrage du protocole Bittorrent décidé par des fournisseurs d’accès à Internet. Alors que nous vous parlions hier de l’initiative intéressante d’un forum italien spécialisé dans le P2P, c’est aujourd’hui l’éditeur du client Bittorrent Azureus qui propose un moyen de détecter plus facilement les FAI qui vont contre la neutralité du réseau et nuisent volontairement à la qualité du réseau BitTorrent.

Le câblo-opérateur américain Comcast, deuxième fournisseur d’accès aux USA, a mis le feu au poudre en octobre dernier en décidant de saboter les transferts de fichiers de ses abonnés. Contrairement à BitTorrent Inc. qui a décidé d’attendre et de préférer la voie diplomatique, Vuze (le nouveau nom d’Azureus) s’est empressé de porter l’affaire devant le régulateur américain des télécommunications. Face à l’entêtement de l’opérateur, Vuze a décidé d’agir.

L’éditeur a sorti un plug-in qui surveille les connexions réseaux et mesure toutes les dix minutes le nombre de connexions interrompues par des paquets « reset ». Le résultat est alors affiché à l’écran, mais l’utilisateur peut activer une option pour envoyer automatiquement ses résultats sur le serveur de Vuze, qui se charge d’agréger les données envoyées par les utilisateurs et de les comparer en croisant les résultats concernant les différents opérateurs. De cette façon, il peut identifier tous les FAI coupables de filtrer abusivement le protocole Bittorrent. Vuze assure que les données envoyées sont strictement limitées aux besoins de cette enquête, et ne contiennent pas de données personnelles.

Une page sur le wiki d’Azureus liste l’ensemble des « mauvais fournisseurs d’accès » qui brident d’une manière ou d’une autre le réseau BitTorrent. Alors que nous écrivions hier qu’à notre connaissance aucun FAI ne bride BitTorrent en France, Club-Internet fait partie des fournisseurs présents dans la liste. Selon le tableau, le FAI limiterait la bande passante allouée à BitTorrent, et empêcherait le partage des fichiers (seeding). Club-Internet a toutefois été racheté par Neuf Cegetel, et les abonnés utilisent désormais son réseau.

S’il est parmi vous des lecteurs abonnés à Neuf Cegetel qui souhaitent réaliser le test et nous communiquer les résultats, n’hésitez pas à nous en faire part. Idem, d’ailleurs, pour l’ensemble des FAI.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés