Free est apparemment bien parti pour devenir le quatrième opérateur 3G. Il faut dire que Neuf Cegetel a peu de chances s’octroyer la licence, car appartenant au groupe SFR qui en possède déjà une. Quant à Numericable, il ne semble pas avoir les reins assez solides pour essuyer son coût s’élevant à 620 millions d’euros.

Morgan Stanley, analyste en bourse, a situé à 60 % la probabilité que ce soit Iliad (maison mère de Free) qui décroche la 3G. Du coup, le titre en bourse du groupe est en forte hausse depuis deux semaines. Situé à 69 euros vendredi dernier, il devrait monter, selon Stanley jusqu’à 81 euros. « Le marché est désormais pleinement conscient qu’Iliad pourrait obtenir la dernière licence 3G en France » déclarait-il avant même que le sénat adopte un amendement permettant de faciliter le paiement de la licence, dernier obstacle à Free pour l’acheter.

Si l’opérateur se voit accordé ce traitement de faveur, c’est SFR et Orange qui risquent de faire les jaloux. Ils pourraient même saisir la justice pour ça. En même temps, le gouvernement a t-il réellement le choix ? Son client lui semble tout destiné.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés