La semaine dernière, BitTorrent lançait enfin sa plate-forme marchande sous les applaudissements d'Hollywood. Mais les internautes qui auraient voulu se convertir à la légalité sont très souvent bloqués par des DRM particulièrement gênants...

Depuis le début, BitTorrent Inc. n’y croit pas. Le président de la société, Ashwin Navin, avait prévenu dès septembre en répétant aux studios d’Hollywood que « le DRM est mauvais pour le fournisseur de contenu et il est mauvais pour le consommateur ». Bram Cohen lui-même, le créateur de BitTorrent, n’en voulait pas. Il a dû se plier devant l’entêtement des majors. En janvier, il confessait que « [le DRM] provoque un nombre abominable de maux de têtes mais nous essayons de minimiser l’impact sur l’expérience utilisateur et sur le support technique ». C’était peu dire.

Les consommateurs américains qui se sont laissés tenter par le volet marchand de BitTorrent sont nombreux à se plaindre de sérieux problèmes avec les DRM sur les films loués. Beaucoup de vidéos protégées par un DRM Windows Media se téléchargent sans problèmes, mais refusent d’être lues. Les utilisateurs sont redirigés vers une page d’erreur de BitTorrent.com qui n’offre aucune explication. Les témoignages en ce sens se multiplient, avec différents scénarios et différents problèmes.

Conscient du problème, BitTorrent Inc. fournit un début d’explication sur sa page d’aide. Tenez-vous bien : « si vous avez des drivers vidéo plus vieux (avant juillet 2005) et si vous utilisez un ordinateur portable et/ou une sortie VGA, il y a des chances pour que Windows Media Player pense qu’il y a quelque chose qui ne va pas ». Le site précise qu’il est possible de mettre à jour ses drivers pour corriger le problème, mais il conseille de le faire manuellement en allant chercher les drivers soit-même car « le bouton ‘Mettre à jour le pilote’ ne le fera sans doute pas correctement ».
BitTorrent explique que « certains de nos contenus ont des restrictions de lecture plus importantes que d’autres », sans dire quels sont les contenus affectés ni quelles sont les restrictions imposées. Ca toucherait tout de même environ un quart des vidéos proposées sur le site !

Même l’équipe technique de BitTorrent a des problèmes

Dans certains cas, pour ceux qui possèdent une vieille carte ATI, le support technique conseille même d’utiliser le logiciel modtool pour pouvoir installer les derniers drivers Catalyst. Cité par P2P Blog, un assistant technique indique qu’il a lui-même « eu le même problème et utilisé cet outil pour mettre à jour la carte graphique de [son] portable ». Comme le dit P2P Blog, « vous savez que vous avez un sérieux problème avec votre boutique de téléchargement quand même votre propre équipe technique n’arrive pas à lire les films à cause de DRM défecteux » !

Et les problèmes ne sont pas prêts de s’arrêter. Pour compléter le désastre, Macrovision a annoncé cette semaine qu’il allait ajouter ses propres DRM à BitTorrent, avec un système ACP qui repose là aussi sur une compatibilité avec le matériel utilisé.

En revanche tous ceux qui ont téléchargé exactement les mêmes contenus sur le genre de sites dont l’Université de Cardiff dressait une liste n’ont eu aucun problème de lecture, car il n’y avait aucun DRM. Ils ont essayé de se mettre à la légalité, mais pas question pour autant d’être masochistes. S’ils sortent leur carte bleue pour télécharger un film, ça n’est pas pour avoir des problèmes qu’ils n’ont jamais eu en téléchargeant illégalement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés