YouTube s’impose parfois malgré lui comme l’assistant improbable des forces de l’ordre pour résoudre certains crimes. On aurait pourtant tort de lui attribuer une médaille, car le site vidéo de Google semble aussi animer certaines ardeurs criminelles. Selon le département américain « violence-in-the-media », YouTube constituerait une plate-forme de prédilection pour les gangs mexicains qui cherchent à se provoquer par vidéos interposées de leurs crimes. YouTube n’est sans doute pas sensé servir d’outil de communication pour héberger de telles rivalités, mais en l’absence de service de contrôle suffisamment rapide pour traiter l’énorme quantité de contenus postés chaque jour, la plate-forme pourrait évoluer vers une version quelque peu macabre du jeu Grand Theft Auto.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés