L'origine de la panne qui a mis Skype hors-service en début de semaine est désormais connue. Dans un billet de blog publié mardi, le service de discussion raconte qu'un changement de configuration plus ambitieux que d'habitude était prévu en arrière-plan. En pratique, la situation a rapidement dégénéré au niveau des usagers, qui ne pouvaient alors plus se servir normalement de Skype (sauf pour les déclinaisons web business, qui passent par des infrastructures à part)

Le changement de configuration a empêché certaines versions de Skype de fonctionner correctement, causant la déconnexion des usagers du réseau. Ces derniers, en essayant légitimement de se reconnecter, quitte à multiplier les tentatives, ont alors augmenté le trafic encaissé par Skype, qui s'est ensuite répercuté sur d'autres fonctionnalités, comme la messagerie, l'indication de présence et la liste de contacts.

Il aura fallu plusieurs heures aux équipes techniques pour identifier le problème gérer la hausse nette du trafic et faire en sorte que le changement de configuration prévu initialement ne bloque plus une partie de ses utilisateurs. Les choses étant rentrées dans l'ordre, Skype en a profité pour présenter ses excuses.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés