Canon a annoncé lundi le développement d'un nouveau capteur photo/vidéo de taille réduite, capable néanmoins de prendre des images d'une résolution impressionnante de 19.850 x 12.600 pixels. Le marché de la surveillance et de la prévention de la délinquance est le premier applicatif cité par l'entreprise.

Vous pensiez que la course aux pixels était derrière nous en matière de photographie numérique ? Que la priorité des constructeurs était désormais de monter en ISO pour permettre de prendre des photos de qualité dans la pénombre, d'augmenter la dynamique des capteurs pour permettre la prise de photos à forts contrastes de lumière, ou d'améliorer la stabilisation ? Et bien la nouvelle annonce de Canon a de quoi vous surprendre.

Le fabricant japonais a annoncé lundi avoir mis au point un capteur photo/vidéo APH-S (environ 2,92 x 2,02 cm) doté d'environ 250 millions points de capture de l'image. Le capteur CMOS peut donc prendre des photos ou des vidéos jusqu'à une résolution impressionnante de 19.850 x 12.600 pixels, jusque là réservée à quelques appareils Reflex full-frame (35 mm) très haut de gamme.

Pour vous faire une idée plus précise, vous pourriez stocker 125 images Full HD dans une seule de ces images prises avec le capteur de Canon, ou 30 images 4K.

"Une fois installé sur un appareil photo, le capteur nouvellement développé a pu capturer des images permettant de distinguer les lettre sur le côté d'un avion en vol à une distance d'environ 18 km", se réjouit Canon. L'image en question n'est toutefois pas fournie pour permettre d'en vérifier la qualité, notamment au niveau du bruit.

DESTINÉ NOTAMMENT A LA SURVEILLANCE

Le problèmes des capteurs photo numériques est en effet le "bruit numérique" qui génère des anomalies sur l'image. Il est induit par la circulation des électrons dans le capteur, qui perturbent l'activité des cellules photosensibles. En principe plus il y a de pixels sur le capteur, plus les électrons sont difficiles à maîtriser et donc plus il y a le risque que du bruit soit généré. La solution des fabricants est donc de limiter le nombre de pixels, de réduire la sensibilité à la lumière (les ISO) pour obliger à un temps d'exposition plus long, et d'améliorer sans cesse la fabrication des capteurs pour mieux isoler chaque pixel, et disposer des outils permettant d'identifier et de corriger les anomalies. 

Canon assure donc que "malgré son nombre exceptionnellement élevé de pixels", son capteur CMOS de 250 méga-pixels "atteint une vitesse de lecture du signal ultra rapide de 1,25 milliards de pixels par seconde", soit 1250 mégapixels par seconde. Il serait ainsi possible de capter des vidéos de 250 Mégapixels avec un framerate de 5 images par seconde.

Mais vous n'êtes pas prêt d'avoir une telle densité de pixels dans votre appareil personnel. Canon envisage en effet de l'intégrer à des caméras de surveillance et autres outils de prévention du crime (notamment sur des drones), à des outils de mesure exigeant une résolution très fine, et éventuellement au "champ de l'expression visuelle". Mais rares seront les photographes à avoir besoin d'un tel capteur.

Et pourquoi ne pas réserver cette résolution aux full-frames ? Peut-être parce que plus le capteur d'un appareil est petit, plus le sujet semble proche. La longueur focale augmente, ce qui est très utile pour prendre des images de loin avec plus de précision. Encore une application utile pour la surveillance. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés