Côté américain, l'achat de la société Alcatel-Lucent par Nokia ne pose pas de problème. En effet, le ministère de la justice a émis un feu vert à l'opération, qui avait été annoncée à la mi-avril. Cet accord n'est qu'une étape : l'avis favorable des autorités de la concurrence des pays concernés par l'acquisition doit également être obtenu, tout comme l'approbation des actionnaires de la firme finlandaise.

L'opération est suivie avec attention en France. Le gouvernement a obtenu des engagements de Nokia sur le maintien de l'emploi et et des investissements dans l'Hexagone. Il est question d'une phase de recrutement de 500 personnes pendant une période de quatre ans et des investissements de plusieurs dizaines de millions d'euros, répartis sur plusieurs années et dans divers projets.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés