Dans la foulée de la vérification effectuée par le gendarme des télécoms sur le taux de couverture atteint par son réseau de téléphonie mobile, Free annonce que ses installations atteignent désormais 78 % de la population vivant en France métropolitaine.

L'occasion était trop tentante. Alors que l'autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a confirmé ce vendredi matin que Free Mobile respecte bien ses obligations de couverture 3G de la population vivant en France métropolitaine, l'opérateur vient de publier un communiqué (.pdf) dans lequel il annonce un taux de couverture de 78 %.

"Dans un contexte difficile pour le déploiement des réseaux de téléphonie mobile, Free Mobile a réussi à déployer environ 5000 sites" pour tenir ses engagements, indique l'entreprise. "Cette couverture a été atteinte malgré la multiplication des contraintes et malgré la difficulté à obtenir, comme le prévoient pourtant les licences, un accès aux sites 2G utilisés par le s autres opérateurs en 3G".

À cette occasion, Free a profité des conclusions de l'ARCEP pour tacler ses concurrents. "Comparativement aux opérateurs historiques, le déploiement 3G de Free Mobile a été beaucoup plus rapide". Un graphique provenant de l'autorité de régulation des télécommunications montre ainsi la rapidité avec laquelle le quatrième opérateur a atteint le palier des 75 %.

( photo : CC BY Tim Parkinson )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés