Ce ne sera pas de nature à remettre en cause la fusion entre SFR et Numericable, mais ça pourrait alourdir la facture pour ce dernier. L'AFP rapporte que des bureaux de SFR-Numericable ont été placés sous scellés jeudi, tandis que Le Monde précise que selon ses informations, "l’autorité cherche à savoir si les équipes des deux opérateurs ont commencé les opérations de fusion avant d’obtenir son feu vert définitif".

Alors qu'elle avait autorisé le rachat sous conditions l'an dernier, l'Autorité de la concurrence avait décidé de rouvrir le dossier en janvier 2015, suite à des doutes sur la régularité de la cession d'Outremer Télécom, qui était l'une des conditions posées. On ne sait pas toutefois si c'est ce dossier qui a provoqué la mise sous scellés de bureaux.

Selon Le Monde, le groupe SFR-Numericable peut se voir infliger une amende pouvant aller jusqu'à 5 % de son chiffre d'affaires, soit environ 550 millions d'euros sur les bases des résultats de l'année 2014. Pour s'offrir SFR, Numericable avait dû débourser 13 milliards d'euros. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés