En signe de solidarité, Twitter a fait peindre  #JeSuisCharlie sur l'un des murs de sa société. Depuis l'attentat contre Charlie Hebdo, le réseau social est l'un des moyens privilégiés par les internautes pour s'exprimer sur les évènements en cours.

À la suite de l'odieux attentat qui a dévasté la rédaction de Charlie Hebdo dans la journée de mercredi, un slogan – Je suis Charlie – a très rapidement émergé sur les réseaux sociaux en solidarité des douze victimes, avant de se répandre sur les sites web et les pancartes des Français qui se sont rassemblés spontanément pour exprimer leur attachement à la liberté d'expression.

Très vite, ce slogan a pris une ampleur toute particulière. Il a été repris à l'étranger, avec parfois une traduction dans la langue de destination. Il a été modifié pour rendre hommage plus précisément à certaines victimes, comme les policiers ("Je suis Ahmed", "Je suis Franck"). Il a été accordé, pour souligner le front uni du pays face au terrorisme et à l'obscurantisme ("Nous sommes Charlie").

Mais incontestablement, c'est sur Twitter que le slogan a été le plus utilisé. Selon des statistiques communiquées jeudi en fin d'après-midi par la branche française du site communautaire, plus de 3,4 millions de messages accompagnés du mot-clé #JeSuisCharlie ont été publiés. Et l'on ne compte même pas les hashtags voisins, comme #IAmCharlie ou #NousSommesCharlie.

Un site permet même de visualiser sur un planisphère l'apparition du mot-clé #JeSuisCharlie dans le monde au cours de la journée de mercredi, en fonction de la géolocalisation des messages.

Twitter, évidemment, ne pouvait pas rester bien longtemps sans réagir. Mark S. Luckie, l'un des salariés de la société, a signalé ce jeudi que le groupe a inscrit le hashtag #JeSuisCharlie sur l'un de ses murs. Et dans la foulée, un autre compte a diffusé une courte vidéo égrainant le slogan en différentes langues

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés