Edward Snowden participera le 10 décembre à une conférence en France organisée par Amnesty International sur le thème de "la surveillance des données et le respect de la vie privée". Ne pouvant pas se rendre physiquement sur place, l'ex-agent de la NSA s'adressera au public depuis la Russie, par téléconférence.

C'est une première. À l'occasion de la journée internationale des droits de l'Homme, qui aura lieu le 10 décembre, Edward Snowden participera à une conférence organisée en France par Amnesty International. Si l'ancien agent du gouvernement américain ne pourra pas être physiquement sur place, il pourra néanmoins prendre la parole par téléconférence depuis la Russie.

L'objet du débat portera sur la "surveillance des données et le respect de la vie privée". Le reste de la journée, Amnesty International projettera un film sur la torture organisée par les États-Unis (avec en particulier une table-ronde sur le sujet) et donnera la parole à une survivante de la catastrophe de Bhopal en Inde, un accident industriel qui a fait des milliers de morts il y a trente ans.

Depuis ses révélations sur la surveillance généralisée mise en œuvre par la NSA, Edward Snowden a fait quelques apparitions publiques par visioconférence et a accordé des entretiens à condition de les effectuer en Russie. L'ex-analyste de l'agence américaine a par exemple répondu aux questions du Washington Post fin décembre et s'est exprimé cet été lors du festival américain SXSW.

Étant à l'heure actuelle dans l'impossibilité de rentrer librement dans son pays, Edward Snowden a finalement trouvé refuge en Russie après avoir demandé sans succès l'asile politique à de très nombreux pays, dont la France. La Russie, qui y voit l'occasion de soigner son image, a évidemment accepté d'accueillir l'Américain et de prolonger son permis de séjour jusqu'en 2017.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés