On ignore toujours le contenu exact de la réponse adressée par Apple aux autorités scandinaves, qui accuse la firme de Cupertino de violer le droit de la consommation avec le couple iTunes/iPod. Mais les premières fuites arrivent et sans surprise, Apple aurait refusé tout changement de politique sur le point clé de l’interopérabilité d’iTunes avec d’autres baladeurs que l’iPod. Apple prétend, comme l’a jugé en France le Conseil de la concurrence, qu’il est toujours possible d’utiliser un autre baladeur en gravant les chansons achetées sur un CD puis en les important avec le logiciel fourni avec son baladeur.
Apple accepte de revoir certaines formulations dans ses contrats utilisateurs, mais sur le fond il reste solide comme une moule accrochée à ses DRM. Il conteste par ailleurs la compétence du Conseil de la Consommation Norvégien en matière de DRM, qui relève selon Apple du droit d’auteur. Evidemment, le Conseil s’est dit insatisfait de la réponse.

Via : DMN

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés