Free annonce qu’il étend le débit Internet de ses abonnés Freebox dégroupés, en passant à un débit maximum en ADSL 2+ de 28 Mbps contre 20 Mbps auparavant. « En choisissant d’intégrer les chipsets Broadcom à la fois dans les Freebox et dans les DSLAM et en activant la fonction Nitro développée par Broadcom, Free peut ainsi offrir à ses abonnés dégroupés le meilleur débit disponible pour leur ligne téléphonique sur le marché de l’ADSL résidentiel français« , annonce le FAI. La hausse est appliquble sur les Freebox v4 et v5, lorsqu’est activé dans la console de gestion « le mode de réglage du temps de latence de la ligne téléphonique permettant aux utilisateurs de bénéficier d’une synchronisation sans bridage« . Plus de 70 % des abonnés à Free sont dégroupés.
Mais plus que l’augmentation théorique des débits, ce qui importe maintenant aux freenautes est de savoir pourquoi certains protocoles sont bridés, en particulier ceux liés aux réseaux P2P et aux newsgroups. Free compte-t-il mettre fin à ce bridage connu des non-dégroupés, ou compte-t-il au contraire à l’avenir l’étendre aux lignes dégroupées ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés