Vous voulez décrire votre activité au sein de Wikipédia ou dans le cadre du développement d'un logiciel libre ? Ne dites plus  "crowdsourcing" pour expliquer la manière dont ces projets fonctionnent, mais "production participative".

Dans le cadre de ses missions, la Commission générale de terminologie et de néologie doit proposer un équivalent en français d'un terme étranger lorsque celui-ci prend de l'ampleur dans le langage courant. Les administrations sont bien évidemment incitées à employer le nouveau mot recommandé et la commission s'efforce d'encourager plus généralement les professionnels et le grand public à l'adopter.

Du fait de l'influence américaine dans les technologies de l'information et de la communication, de nombreux termes anglais s'invitent dans la langue française. Aussi la Commission doit-elle régulièrement proposer une alternative nationale comme "débrider" à la place de "jailbreak", "mot-dièse" à la place de "hashtag", "animateur de communauté" à la place de "community manager", et ainsi de suite.

Signalée sur Twitter et publiée au Journal officiel, une nouvelle traduction est proposée : à la place de "crowdsourcing", il est désormais recommandé d'utiliser l'expression "production participative". Il s'agit, selon la définition qui l'accompagne, d'un "mode de réalisation d'un projet ou d'un produit faisant appel aux contributions d'un grand nombre de personnes, généralement des internautes".

La Commission précise que cette formule peut tout à fait être employée dans le cadre du développement d'une encyclopédie en ligne (au hasard, Wikipédia) ou d'un logiciel (en particulier les logiciels libres, qui font appel à de nombreux participants). Une variante de cette expression est aussi admise, à savoir "production collaborative".

( photo : CC BY-SA opensource.org )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés