Bose, une entreprise spécialisée dans le matériel audio, vient de porter plainte contre sa rivale Beats Electronics. Elle accuse cette dernière d'avoir enfreint cinq de ses brevets. Une accusation qui survient au moment où Beats est en train d'être absorbé par Apple.

Qui peut dire quand la guerre des brevets s'achèvera ? Alors qu'elle fait déjà des ravages dans l'industrie de la téléphonie mobile, voilà qu'un conflit judiciaire est en train de naître dans le secteur du matériel audio. Comme dans le cas fabricants de terminaux, une entreprise en accuse une autre d'exploiter sa propriété industrielle sans avoir conclu un accord de licence au préalable.

Dans cette affaire, c'est la société Bose qui se place en victime des agissements de Beats Electronics. Celle-ci affirme que le groupe fondé en 2008 par le rappeur Dr Dre utilise des technologies d'atténuation de bruit environnant alors qu'elles font justement l'objet de brevets déposés par Bose auprès du bureau américain des brevets et des marques de commerce (UPSTO).

Bose affirme que ses travaux en matière de réduction de bruit parasite ont donné lieu à 36 demandes de brevet dont 22 ont effectivement été accordées – les 14 autres étant en cours d'examen. Cependant, la plainte du spécialiste de l'équipement audio ne porte que sur 5 titres spécifiques. Un chiffre relativement bas, mais l'entreprise juge ce chiffre largement suffisant pour réclamer des actions très dures contre Beats.

Interdiction de vente

Il est en effet question d'interdire dans le commerce les produits incriminés, incluant en particulier les casques très populaires de cette société. Bose veut aussi que le tribunal reconnaisse que l'infraction de Beats est intentionnelle et que cette dernière soit condamnée à couvrir les frais de justice qui seront engendrés par la plainte.

En plus des mesures commerciales très fortes que réclame Bose à l'encontre de Beats, l'entreprise compte aussi demander des dommages et intérêts calculés en fonction du nombre de produits concernés et de leur vente aux USA. Ceux-ci pourraient bien atteindre des records, à l'image des montants astronomiques demandés dans le secteur des mobiles pour des affaires similaires.

Au-delà du bien-fondé de l'action menée par Bose, le choix d'agir maintenant n'est certainement pas étranger au fait que Beats Electronics est en cours d'acquisition par Apple, qui a accepté de débourser un total de 3 milliards de dollars pour mettre la main sur une ligne de produits très populaire mais aussi sur un service de streaming en ligne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés