… mais pas Nikki Hemming. Jon Newton, l’homme derrière p2pnet.net, était poursuivi par Sharman Networks (éditeur de Kazaa) et par Nikki Hemming, sa présidente, pour diffamation. La plainte était assez étrange de la part de professionnels du P2P puisque Newton travaille longuement chaque jour sur son site à légitimer le peer-to-peer aux yeux du public et du législateur. Newton nous apprend aujourd’hui que Sharman a abandonné ses poursuites, mais Nikki Hemming semble les avoir maintenues. Les allégations pour lesquels il est poursuivi n’émanent pas directement de lui, mais de commentaires anonymes qu’il a cité dans un article. Depuis, un avocat israëlien en lien avec Sharman a confessé en être l’auteur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés