Selon le site Re/code, qui affirme s'appuyer sur plusieurs sources internes, la présidente de Yahoo Marissa Mayer aurait fait de l'indépendance de Yahoo dans les moteurs de recherche l'une des grandes priorités du groupe, alors que son prédécesseur Carol Bartz avait baissé les armes en 2009, en acceptant de signer un accord de 10 ans avec Microsoft

Mayer aurait ainsi lancé deux projets internes, dénommés respectivement "Fast Break" et "Curveball", destinés à mettre sur pied la stratégie de Yahoo pour avoir de nouveau son propre moteur de recherche, et gagner son indépendance commerciale. Depuis l'accord signé avec Microsoft, Yahoo affiche aux internautes les résultats issus de Bing, et ne fait que partager les recettes publicitaires issues des campagnes de mots clés achetées sur Bing. L'accord pèse près d'un tiers du chiffre d'affaires de Yahoo, et rend la firme extrêmement dépendante de Microsoft. Or si Bing gagne en parts de marché, ce n'est pas le cas de Yahoo qui continue de s'effondrer.

Bien qu'aucun détail ne soit connu, Re/code indique que la stratégie souhaitée par Marissa Mayer (qui fut chez Google de 1999 à 2012) viserait particulièrement les mobiles. On peut donc imaginer que Yahoo souhaite non seulement relancer son propre moteur de recherche, mais aussi et surtout le faire à travers son propre système d'exploitation mobile, qui permettrait de concurrencer Android — lequel est une formidable machine à entretenir les parts de marché très élevées de Google, via l'intégration parfaite du moteur de recherche dans l'OS mobile.

En basketball, un "Fast Break" est un mouvement collectif qui consiste à faire remonter très rapidement la balle dans le camp adverse, pour marquer un panier avant que la défense ait le temps d'intervenir. 

Un "curveball" est une balle de baseball envoyée avec un effet de rotation.

Deux métaphores sportives qui pourraient indiquer la volonté de Yahoo d'aller vite, et de frapper fort en contournant les défenses adverses.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés