La NSA va bientôt changer de direction, à défaut de changer de cap. Barack Obama a désigné un nouveau directeur pour l'agence de renseignement américaine, en remplacement du général Keith B. Alexander. C'est le vice-amiral Michael S. Rogers qui a été choisi. Sa candidature doit encore être approuvée par le Congrès.

L'idée de confier la direction de la NSA à un civil a vécu. Deux semaines après le discours de Barack Obama annonçant une réforme des activités de l'agence de sécurité nationale, jugée très insuffisante par plusieurs observateurs, le gouvernement américain a annoncé la candidature du vice-amiral Michael S. Rogers pour remplacer le général Keith B. Alexander, dont le mandat a été marqué par l'affaire Snowden.

La proposition de Washington devra toutefois être validée par le Congrès des États-Unis. Si feu vert il y a, Michael S. Rogers prendra également la tête de l'United States Cyber Command qui est, précise Wikipédia, un sous-commandement interarmées de combat en charge de la sécurité de l'information pour l'armée américaine. Cette structure est active depuis 2010 et peut mener des actions offensives.

Selon le secrétaire à la défense, Chuck Hagel, "c'est un moment critique pour la NSA" et le vice-amiral a les meilleures qualifications pour permettre à l'agence de continuer sa "mission essentielle" tout en mettant en œuvre les réformes de Barack Obama. Selon le Pentagone, Michael S. Rogers est un "cryptographe expérimenté" et a eu la responsabilité des capacités cybernétiques de la marine américaine.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés