Qu'est-ce qui est pire que se faire voler son smartphone ? Peut-être recevoir une vidéo du voleur qui se filme avec ce smartphone en pleine relation sexuelle. C'est en tout cas l'histoire rocambolesque racontée par le New York Daily News, qui rapporte qu'une femme de Brooklyn s'est faite dérober son téléphone portable (ce qui est très courant à New York) et qu'elle a découvert avec dégoût qu'il avait été utilisé pour filmer des ébats apparemment peu excitants.

Agée de 39 ans, cette mère de famille a découvert les vidéos sur son espace de stockage personnel Dropbox, qui était automatiquement synchronisé avec son smartphone. En tout, 26 photos et une vidéo pornographique réalisées avec son Samsung Galaxy S3 ont été envoyées par Internet vers son compte Dropbox, sans que le voleur le sache. 

Au début, les photos montrent le couple s'embrasser, avant de commencer à se déshabiller. Le dernier envoi fut la vidéo elle-même, déplaisante. "Le sexe a l'air très ennuyeux chez eux", plaisante la femme volée, qui espère désormais que la police parviendra à retrouver les voleurs.

Pas sûr néanmoins qu'elle souhaite récupérer son téléphone…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés