Aux Etats-Unis, la police de New York a distribué des tracts auprès des passants pour les inviter à mettre à jour leur iPhone vers iOS 7, jugé plus sécurisé. Le but : décourager les voleurs.

La police de New York accueille avec un "ouf" de soulagement l'arrivée d'iOS 7, et doit se féliciter aujourd'hui du succès rencontré par le nouveau système d'exploitation mobile d'Apple, qui équipe déjà plus de 200 millions d'appareils. Agacés par les problèmes de vols des iPhone, qui accapare des heures de travail de ses agents, la police new-yorkaise a décidé de parcourir les rues pour distribuer des flyers en faveur de la mise à jour des iPhone et iPad vers iOS 7.

"La mise à jour (…) apporte une sécurité accrue à vos appareils", promet le message officiel du 72ème commissariat du NYPD, qui détaille les avantages :

  • En téléchargement le nouveau système d'exploitation, en cas de perte ou de vol de votre appareil, il ne pourra pas être reprogrammé sans un Apple ID et un mot de passe ;
  • Le téléchargement est gratuit de la part d'Apple ;

"iOS 7 inaugure la fonctionnalité Verrouillage de l’activation. Voilà qui va compliquer la tâche de toute personne qui serait tentée d’utiliser ou de revendre votre iPhone, iPad ou iPod touch égaré ou volé", dit le site officiel d'Apple. "Elle est fonctionnelle dès que vous activez Localiser mon iPhone sous iOS 7. Votre identifiant Apple et votre mot de passe sont exigés pour désactiver Localiser mon iPhone ou effacer votre appareil. Et leur saisie est nécessaire pour le réactiver".

Il est également possible de provoquer un effacement à distance des données, ou de faire afficher un message personnalisé à destination du nouveau propriétaire. 

En outre, la police de New York propose un programme baptisé "Operation Identification Program", qui permet aux possesseurs d'un appareil mobile (PC portable, téléphone, tablette, …) ou même d'un fax, photocopieur, etc., d'y faire graver un numéro d'identification unique, avec les lettres NYC. Si l'appareil est volé, la police peut retrouver le propriétaire en consultant ses registres.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés