Profitant d'un concours lancé par l'armée américaine, la NASA développe un robot humanoïde baptisé "Valkyrie", qui pourrait précéder l'humain lors de la conquête de la planète Mars.

L'armée américaine organise un concours de robotique doté d'un prix de 2 millions de dollars et de la promesse d'un accompagnement au développement, auquel 17 équipes vont concourir les 20 et 21 décembre prochains. Il s'agit de réaliser des robots capables d'assister l'armée dans des opérations humanitaires et d'aide à la gestion des catastrophes, mais l'utilisation déjà existante de drones d'attaque sur les théâtres de combat militaire laisse la place à une imagination plus fertile.

"L'objectif technique principal (du concours) est de développer des robots terrestres capables d'exécuter des tâches complexes dans des environnements dangereux, dégradés, conçus par l'homme. Les concurrents (du concours) devront se concentrer sur des robots qui peuvent utiliser des outils et des équipements standards courants dans des environnements humains, depuis les outils manuels jusqu'aux véhicules, en mettant l'accent sur ??l'adaptabilité des outils avec diverses spécifications", explique le DARPA.

Parmi les participants figure la NASA, qui a développé avec l'Université du Texas un robot humanoïde destiné à précéder les astronautes dans les missions qui nécessitent par exemple de sécuriser un environnement. Il pourrait être utilisé pour aller sur Mars.

Selon Business Insider, l'agence spatiale avait gardé son projet secret depuis l'annonce des candidats il y a un an, mais elle vient de révéler Valkyrie, un robot dont le halo lumineux au milieu de la poitrine évoquera forcément le célèbre Iron Man. 

Valkyrie mesure 1,90m, pèse 125 kg, et se déplace en autonomie grâce à sa batterie intégrée, avec des articulations proches de celle d'un humain. Il est équipé de nombreuses caméras pour la vision et l'évaluation de la distance des objets (façon Kinect), y compris sur les mains pour aider à saisir les objets le plus précisément possible, ou sur les pieds pour bien voir les obstacles.

L'ensemble est modulable, de sorte qu'il est facile de remplacer un bras ou une jambe endommagé, ou d'équiper le robot d'un outil spécifique.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos