Facebook a recruté l'expert français Yann LeCun pour diriger son nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle, qui exploitera les milliards de données offertes par les utilisateurs du réseau social pour apprendre des informations et les exploiter.

Facebook ne veut pas rester sur la touche dans le marché très prometteur de l'intelligence artificielle. Alors que IBM possède l'impressionnant Watson, que Google est en passe de devenir un acteur majeur de l'IA avec son laboratoire Quantum IA partagé avec la NASA, que Microsoft a développé une expertise dans le "Deep Learning" appliqué à la reconnaissance vocale, la société de Mark Zuckerberg a recruté le spécialiste français Yann LeCun, professeur à l'Université de New York.

Agé de 53 ans, formé à l'Université Pierre-et-Marie-Curie et à l'Ecole Supérieure d'Ingénieur en Electrotechnique et Electronique (ESIEE), Yann LeCun avait réalisé sa thèse sur les "modèles connexionnistes de l'apprentissage" dès 1987, dans lequel il développait les prémices d'un apprentissage automatisé par les ordinateurs. Il a également acquis une expertise dans la reconnaissance et le classement des images, ses méthodes étant utilisées notamment par Google, Microsoft, Baidu ou NEC. Il est aussi l'auteur, entre autres, d'outils de reconnaissance graphologique utilisés par des banques.

LeCun dirigera au sein de Facebook un laboratoire de recherche en intelligence artificielle, qui utilisera les milliards d'informations fournies par les membres du réseau social comme matière première. Les données seront extraites et malaxées selon des algorithmes dont LeCun a le secret, pour apprendre à apprendre, et exploiter les informations recueillies, en créant un véritable "cerveau artificiel" à partir des données fournies consciemment ou non par les membres.

Il s'agira non seulement d'offrir une sorte de Siri ou de Google Now à la Facebook, mais aussi d'apprendre à mieux connaître les internautes, comme le fait IBM qui cherche à élaborer des profils psychologiques des prospects pour les vendre aux entreprises.

Selon Yann LeCun, qui justifie son recrutement sur sa page Facebook, le réseau social a "l'objectif ambitieux et de long terme de provoquer des avancées majeures en Intelligence Artificielle". Le projet sera réalisé par le biais d'un partenariat entre Facebook et l'Université de New York, où LeCun continuera d'enseigner et de réaliser ses recherches. Outre l'IA au sens propre, il portera aussi sur les données scientifiques et l'apprentissage automatique ("machine learning").

L'annonce sera officialisée par Mark Zuckerberg lui-même lors d'une conférence sur les systèmes neuronaux de traitement de l'information, à Lake Tahoe, aux côtés du directeur technique de Facebook, Michael Schroepfe. 

Le réseau social prévient qu'il recrutera pour développer ce projet, dans ses bureaux de Californie, de Londres, et de New York.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés