Le ministère de la culture a confié au journaliste Frédéric Martel une mission consacrée aux "modes de régulation des industries créatives et du numérique aux États-Unis". Un sujet hautement sensible, à l'heure où le CSA aimerait étendre ses prérogatives au-delà de l'audiovisuel.

C'est une information qui était passée inaperçue cet été. Selon Électron Libre, le ministère de la culture et de la communication a confié une mission au journaliste Frédéric Martel. Son thème ? Les "modes de régulation des industries créatives et du numérique aux États-Unis". Un sujet qui intéressera tout particulièrement le CSA, qui ambitionne de devenir le régulateur d'Internet en France, en plus de l'audiovisuel.

En 2007, Frédéric Martel avait déjà participé à une mission conduite par Rocard sur les enjeux du numérique. Il s'agissait alors de balayer de nombreuses thématiques, allant de l'enseignement numérique par les technologies de l'information à l'interopérabilité, en passant par la brevetabilité, les logiciels libres et la politique culturelle en matière de numérique.

Frédéric Martel est un fin connaisseur des politiques culturelles aux États-Unis. Il a été attaché culturel pendant plusieurs années au consulat général de Boston et a écrit un essai intitulé 'De la Culture en Amérique' et consacré au modèle culturel américain. Il anime enfin une émission de radio sur France Culture, Soft Power, là aussi consacrée aux industries créatives.

( photo : CC BY Arnaud Février )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés