La bataille de streaming va pousser les plateformes à plus d'originalité pour séduire les internautes. Spotify a dévoilé ses cartes avec Landmark, qui permet d'accéder aux coulisses des plus grands moments de l'histoire de la musique. Pour ce premier numéro, Spotify a choisi de parler du troisième album de Nirvana.

Il existe aujourd'hui une myriade de plateformes d'écoute à la demande. Toutefois, chacune propose peu ou prou la même chose : outre l'accès aux catalogues des grandes maisons de disques et à ceux des labels indépendants, les tarifs et les fonctionnalités se ressemblent d'un service à l'autre : accès hors connexion, absence de publicités, playlists, utilisation mobile, écoute illimitée…

Résultat, choisir entre tel ou tel site de streaming revient à trancher entre bonnet blanc et blanc bonnet. Aussi est-il indispensable pour ces sociétés de miser sur des contenus originaux pour avoir un avantage sur la concurrence. Deezer l'a compris, puisque l'offre à 9,99 euros par mois donne accès à des contenus exclusifs (écoute d'albums en avant-première, jeux concours, places de concert à gagner…).

C'est aussi l'avis de Spotify, qui veut développer ses propres atouts. La firme suédoise a donc lancé Landmark. Il s'agit d'une section qui propose de découvrir les coulisses des plus grands moments de la musique, racontés par ceux qui en sont à l'origine. Landmark proposera des entretiens où artistes, producteurs et autres figures de l'industrie partageront leurs souvenirs et leurs anecdotes.

Pour ce premier épisode de Landmark, Spotify a manifestement choisi de le laisser en libre accès. Ce n'est sans doute pas un oubli : la plateforme suédoise compte évidemment séduire les internautes avec des contenus originaux et les persuader de poursuivre l'expérience… en s'abonnant l'offre Premium. Peut-être que l'épisode deux de Landmark sera à nouveau libre d'accès, mais après ?

Pour ce premier Landmark, c'est le troisième album de Nirvana qui est à l'honneur. In Utero fête en effet ses vingt ans et a été réédité pour l'occasion. Outre l'écoute elle-même, quatre entretiens sont prévus, dont celui de Krist Novoselic (le bassiste de Nirvana) et de Steve Albini (le producteur d'In Utero). Il y a aussi le clip, l'écoute de l'album commenté par Steve Albini et un article du magazine Rolling Stone.

Landmark vient concrétiser les rumeurs circulant depuis ce printemps sur les nouvelles ambitions de Spotify. Si le service ne va pas aussi loin que Netflix et House of Cards, l'idée de se démarquer de la concurrence est bien là. Et si le succès est au rendez-vous, Spotify pourrait aller plus loin encore. Par exemple en lançant des artistes, uniquement accessibles sur le service.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés