Et si vous pouviez désormais choisir votre essence de bois et faire travailler les artisans locaux, pour obtenir vos meubles en kit favoris à un prix abordable ? Le site OpenDesk propose le partage de designs de meubles, avec des fichiers open-source destinés aux outils de découpe numériques.

Le mois dernier, nous expliquions que la véritable révolution des imprimantes 3D était moins dans le matériel et la technologie que dans le logiciel et ses usages. Pour la première fois dans le domaine créatif, le partage des oeuvres et autres objets se base en effet beaucoup moins sur la reproduction de créations pré-existantes (le piratage) que sur le partage d'objets créés par la communauté. Grâce à des sites comme Thingiverse ou GrabCAD, les possesseurs d'imprimantes 3D trouvent facilement des objets librement imprimables et modifiables, dont les créateurs n'ont pas souhaité conserver l'exclusivité.

Mais cette révolution culturelle peut-elle s'étendre à d'autres domaines que les objets plastiques ? Sans doute. C'est en tout cas le pari du site américain OpenDesk, qui propose en quelques sortes de devenir une plateforme de partage de meubles Ikea, à partir de créations originales placées sous licence libre.

OpenDesk permet aux designers de créer des meubles en kit et d'en publier les plans et instructions de montage sous licence Creative Commons, gratuitement. Chaque meuble bénéficie de fichiers de découpe destinés aux tables de fraisage à commande numériques (routeurs CNC), que l'on trouve dans des ateliers d'artisans, dans des FabLabs, ou que l'on peut créer soi-même si l'on a les ressources, les compétences et la place.

Les plus bricoleurs peuvent donc créer et assembler leurs meubles sans payer la moindre licence sur la création originale, à condition qu'ils n'en fassent pas d'utilisation commerciale. Mais OpenDesk propose aussi aux ateliers et artisans de faire connaître leurs services s'ils peuvent découper et/ou assembler les meubles pour les internautes intéressés dans leur région. Dès lors, puisqu'il y a exploitation commerciale, une licence du design est vendue en sus, qui permet de rémunérer le créateur. Plus l'internaute se réserve de travail, moins il paye chère la licence.

Jättebra.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés