Publié par Julien L., le Jeudi 08 Août 2013

PRISM pourrait faire perdre beaucoup d'argent au cloud américain

Le secteur américain de l'informatique en nuage (cloud computing) pourrait payer durement les révélations d'Edward Snowden. Une première évaluation des dégâts effectuée par l'ITIF indique que le scandale PRISM pourrait entraîner un manque à gagner de plusieurs milliards de dollars au cours des trois prochaines années.

Révélé par Edward Snowden, le programme d'espionnage de la NSA a eu des répercussions multiples, en particulier au niveau politique, diplomatique et civil. Les conséquences commerciales, un temps envisagées avec la suspension de l'accord TAFTA par les Européens en signe de protestation, n'ont en revanche pas été particulièrement vives jusqu'à présent.

Mais cela pourrait changer. Un rapport (.pdf) de l'ITIF (the Information Technology & Innovation Foundation) publié début août s'est penché sur les effets de PRISM au niveau du business de l'informatique en nuage (cloud computing). Il ressort de cette étude que les dégâts financiers pour l'industrie américaine pourraient représenter entre 22 et 35 milliards de dollars de perte sur trois ans.

La raison est évidente : les usagers actuels ou potentiels, échaudés par les divulgations de l'ancien analyste de la NSA, pourraient quitter les services américains ou différer leur conversion au cloud computing. C'est évidemment une mauvaise nouvelle pour les industriels locaux, en particulier pour les grandes firmes high-tech comme Google, Microsoft et compagnie qui se sont lancées dans l'aventure.

L'estimation de l'ITIF sur les conséquences financières de PRISM au niveau affaires américaines dans le cloud computing s'appuie sur un sondage qui s'est déroulé en juin et en juillet de cette année. Conduite par la Cloud Security Alliance, l'enquête auprès de ses membres souligne une défiance croissante à l'égard des prestations fournies par les Américains.

Ainsi, 10 % des membres étrangers du Cloud Security Alliance ont indiqué avoir annulé un projet avec une entreprise américaine. Un peu plus de la moitié (56 %) est moins disposée aujourd'hui à utiliser une solution outre-Atlantique. Les membres américains de l'alliance ont estimé à 36 % que les fuites d'Edward Snowden vont compliquer leur développement à l'international.

L'analyse de l'ITIF conclut que les entreprises outre-Atlantique pourraient ainsi perdre entre 10 et 20 % du marché hors-USA au cours des prochaines années. La fondation reste néanmoins prudente sur ces données, dans la mesure où les découvertes, relativement récentes, ont pu entraîner une réaction épidermique qui s'atténuera peut-être d'ici quelques semaines ou quelques mois.

Face à cette situation, l'ITIF a suggéré au gouvernement américain quelques pistes à suivre pour calmer le jeu. De façon générale, il est recommandé à Washington de communiquer plus précisément sur la portée de ces programmes et de faire plus de transparence quant aux requêtes gouvernementales pouvant conduire les agences fédérales à accéder à certaines informations.

En attendant, ce sont peut-être les firmes étrangères - et en particulier européennes - spécialisées dans le cloud computing qui pourraient tirer leur épingle du jeu. L'ITIF cite le cas d'Artmotion, un hébergeur suisse, qui a vu son chiffre d'affaires croître de 45 % un mois après les révélations d'Edward Snowden sur l'espionnage des communications électroniques.

Publié par Julien L., le 8 Août 2013 à 09h25
 
24
Commentaires à propos de «PRISM pourrait faire perdre beaucoup d'argent au cloud américain»
Inscrit le 08/08/2013
2 messages publiés
.
" un tant envisagées " .... c'est du "phonétique" ?
Inscrit le 25/02/2013
1032 messages publiés
mwai... j'y crois pas trop...
certe l'image est terni et certains utilisateurs ont compris ce qu'ils feraient mieux de ne pas faire

Mais quand je regarde autour de moi, 99% des gens s'en foutent encore royalement
avec l'excuse comme d'habitude de "je n'ai rien a caché" ou encore "je m'en fous que le gouvernement sait que je joue a tel MMO et que j'en parle sur Skype"

Les gens y sont encore beaucoup trop habitué
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Ca ne va peut-être pas changer grand-chose pour les individus, en effet. En revanche, côté entreprise, ça va peut-être faire hésiter beaucoup de décideurs. Et ce n'est pas plus mal. Ce n'est franchement pas malin de confier toutes les données d'une entreprise (emails, documents, etc.) à une boîte américaine quand on sait l'importance que les USA accordent à l'espionnage industriel. Ma boîte le fait (chez Google), et je trouve ça franchement irresponsable, d'autant plus qu'on a de gros concurrents américains. S'ils sont capables d'espionner les échanges électroniques des individus, il faut être naïf pour croire qu'ils se gênent pour les entreprises.
[message édité par milord le 08/08/2013 à 10:10 ]
Inscrit le 03/10/2011
6753 messages publiés
C'est d'ailleurs le principal problème. L'espionnage industriel réalisé par le gouvernement américains.
Parce qu'effectivement, savoir que tante Agathe aime la tarte aux quetsches, je ne pense pas que ça soit primordiale pour la NSA.
D'autant que lorsqu'on regarde les solutions de Cloud en Europe, on ne voit pas trop la raison d'aller de l'autre côté de l'atlantique.
Inscrit le 17/03/2008
2788 messages publiés
+1 .

Le vrai problème, immédiat et réel, c'est l'espionnage industriel. Le mandat de la NSA couvre cet aspect aussi, il ne faut pas l'oublier. Et il y a déjà eu des conséquences par le passé sur les très grands contrats internationaux, et probablement aussi des plus petites, qui ont par exemple eu la surprise de voir leur produit "innovant" déposé aux US par d'autre que eux-même, sur des technologies sensibles (Voitures électriques par ex)

L’espionnage "personnel" est déjà un souci en soit par les conséquences qu'il _peux_ avoir avec un régime policier, mais l'espionnage économique est déjà un souci immédiat et réel.
Inscrit le 25/02/2013
1032 messages publiés
c'est vrai que c'est déjà bien pour les entreprises qui s'en rendent compte
Inscrit le 10/06/2013
23 messages publiés
"Mais quand je regarde autour de moi, 99% des gens s'en foutent encore royalement avec l'excuse comme d'habitude de "je n'ai rien a caché" ou encore "je m'en fous que le gouvernement sait que je joue a tel MMO et que j'en parle sur Skype""

Tu pourrais essayer de les convaincre en leur montrant cette vidéo : http://korben.info/s...ardez-ceci.html
Inscrit le 25/02/2013
1032 messages publiés
penses tu... ils s'en foutent... ils ne veulent la plupart du temps même pas d'explication résumé

quand c'est quelqu'un qui passe peu de temps sur un pc (genre mes grand père) je peux comprend qu'on s'en fout
mais quand on passe une grande partie de sa vie sur le net...

"I don't want to live in this world anymore"
Inscrit le 16/06/2007
195 messages publiés
Cela dépends vraiment du type d'entreprise: je travaille pour une des entreprise impliquée dans le scandale et certains clients internationaux d'origine française qui ont des secrets industriels à protéger ont clairement pris leurs distances et se posent la question de continuer à travailler avec nous pour certains de leurs futurs projets.
Inscrit le 03/12/2003
781 messages publiés
Alors qu'il n'y a pourtant pas de question à se poser.
Risque avéré »»» byebye.
[message édité par fredoush le 08/08/2013 à 15:04 ]
Inscrit le 08/06/2007
929 messages publiés
Nous avions deux projets au niveau cloud.

Un projet de messageries et de document, autour de microsoft. Repoussé.

Un projet d'ERP dont une des solutions était un cloud. Cette solution est écartée.

C'est évident que la découverte de cette forfaiture à eu des effets immédiat sur les projets clouds. Ils sont au mieux réexaminés par les entreprise, au pire purement et simplement supprimés.
Inscrit le 13/08/2010
8334 messages publiés
Et c'est tant mieux.
Le patriotisme économique (lorsque ce n'est pas le protectionnisme) de certains pays n'est pas un vain mot :
USA, Allemagne, Japon...
Il n'y a qu'en France, pays de bisounours, qu'on crache autant dans la soupe, où on s'imagine que tout est toujours mieux ailleurs... jusqu'au jour où on se fait défoncer par les concurrents, sur des marchés qui sont protégés en termes douaniers !
Inscrit le 10/04/2009
614 messages publiés
J'espère sincèrement que les grandes multinationales américaines vont payer cher cette forfaiture.

Combien de personnes n'utilisent plus Google pour leurs recherches ? J'en fais parti et j'espère ne pas être le seul.
Inscrit le 10/06/2013
23 messages publiés
"La raison est évidente : les usagers actuels ou potentiels, échaudés par les divulgations de l'ancien analyste de la NSA, pourraient quitter les services américains ou différer leur conversion au cloud computing. C'est évidemment une mauvaise nouvelle pour les industriels locaux, en particulier pour les grandes firmes high-tech comme Google, Microsoft et compagnie qui se sont lancées dans l'aventure."

Ben oui... Quand on joue à ce petit jeu, faut être prêt à payer sa félonie...
Inscrit le 13/08/2010
8334 messages publiés
Si c'est vrai, TANT MIEUX.
1) faut arrêter la sauce "tout cloud"
2) si ça devait continuer dans cette voie, autant que ça profite à des boites d'autres pays

Edith : "les usagers actuels ou potentiels, échaudés par les divulgations de l'ancien analyste de la NSA"
> les usagers actuels ou potentiels, échaudés par les informations divulguées par l'ancien analyste de la NSA
Je ne pense pas que les clients aient été échaudés par Snowden. Ce serait plutôt la NSA
[message édité par mosquito33 le 08/08/2013 à 12:16 ]
Inscrit le 13/08/2010
8334 messages publiés
La Franche comté, on l'aime sans compter !
Sinon, oui, il faudrait une forme de protectionnisme à l'échelle européenne pour certaines industries soumises à une forte (et parfois déloyale) concurrence. Avec un marché intérieur d'environ 350 (?) millions d'habitants, ça tiendrait la route.
Le choix des industries concernées pouvant se faire sur des critères comme le caractère vital de leur production, la protection de l'emploi, la perte -inestimable- de savoirs-faire etc
Inscrit le 13/08/2010
8334 messages publiés
La vache ! On se reproduit comme des lapins ? ou alors c'est moi qui ne suis pas à jour...
Inscrit le 30/07/2013
574 messages publiés
x
[message édité par DemosUpSlash le 09/08/2013 à 12:15 ]
Inscrit le 30/07/2013
236 messages publiés
Donc oui, l'Europe a bien plus de 500 Millions d'habitants.
Inscrit le 13/08/2010
8334 messages publiés
Et l'Inde ? tu en fais quoi ?
L'Inde a plus d'habitants que la Chine, mais ne souhaite pas que ça se sache, pour différentes raisons.

Jim : moi, sous influence ? Tu n'y penses pas.
Si l'Europe voulait se rendre utile, c'est ce genres de mesures qu'elle devrait prendre. On est loin du compte aujourd'hui.
Inscrit le 11/03/2009
1708 messages publiés
Et bien c'est plutôt positif ça non ? Ca veux dire que les révélations ont un vrai impact sur les mentalités.
Inscrit le 10/06/2013
23 messages publiés
Mais vont-elles avoir un impact sur les habitudes ?
Inscrit le 10/04/2009
614 messages publiés
J'ai beaucoup de doutes à ce sujet. Les habitudes ont la vie dure en général.

Autant, il est facile de se passer de Google en tant que moteur de recherche et fermer son compte sur Gmail, autant, il est difficile de se passer de windows pour la majorité des utilisateurs.

En ce qui concerne fesse de bouc, la meilleur protection est de ne pas y ouvrir de compte.
Inscrit le 22/11/2011
273 messages publiés
Quand je vois l'admin de Newsoo.fr qui constate énormément d'inscription d'Américain alors que le site n'est disponible qu'en français et ça, juste après le scandale PRISM, je me dis que effectivement, le cloud américain risque de s'en prendre dans la tronche
[message édité par Kazer67 le 13/08/2013 à 09:05 ]
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Août 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8