L'usage du Raspberry Pi dépend de ce que veut en faire son propriétaire. Les idées ne manquent pas. En Chine, un usager a choisi de se servir du mini ordinateur pour faciliter le contournement de la censure.

Le Raspberry Pi offre aux bidouilleurs en herbe un véritable terrain de jeu. Associé avec d'autres équipements, et avec de la patience, de la débrouillardise et un peu de programmation, cet ordinateur monocarte peut servir à tout un tas de choses. Ce ne sont pas les possibilités qui manquent ! Il suffit juste d'avoir un peu d'imagination pour exploiter ce matériel.

À la liste des perspectives offertes par le Raspberry Pi, il est désormais possible de rajouter un outil de lutte contre la censure. On savait déjà que la machine offrait la possibilité de créer un réseau privé virtuel (VPN). Manifestement, cette capacité n'a pas échappé à certains petits malins vivant en Chine puisque The Register signale que le Raspberry Pi est justement utilisé pour contourner la cyber-surveillance chinoise.

Sur Reddit, un usager expliquant étudier en Chine "doit combattre la censure tous les jours. J'ai réglé mon Raspberry pour qu'il se connecte automatiquement à mon serveur VPN via OpenVPN, puis je partage la connexion avec un dongle WiFi, en utilisant le logiciel hostapd". L'internaute, manifestement français, indique que son serveur est situé en France.

"J"utilise [cette combine] quotidiennement avec mon iPhone et ma tablette Android (bien plus efficace que le client VPN intégré), mais le point notable est que quelque soit l'endroit où je vais, je n'ai qu'à emporter mon Raspberry avec moi, le brancher sur Ethernet et USB, et après quelques minutes, je dispose de mon hotspot WiFi libre de toute censure", poursuit-il.

Ceux qui souhaitent emprunter la même voie que cet utilisateur peuvent consulter cette page wiki d'eLinux ainsi que cette note consadrée à hostapd. L'usager prévient que cette astuce reste limitée en chine ; le protocole UDP est parfois affecté, tout comme OpenVPN. Le protocole TCP peut également l'être, ainsi que les services Google que les usagers pourraient chercher à atteindre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés