Google n'en a pas encore fini avec la FTC. L'agence américaine s'intéresse maintenant aux activités publicitaires du moteur de recherche. Là encore, Google est suspecté d'abus de position dominante.

Aux USA, Google est parvenu en début d'année à conclure un accord modeste avec la FTC. Le groupe californien était en effet visé par une enquête destinée à vérifier la véracité des accusations portées à son encontre, plusieurs entreprises lui reprochant d'abuser de sa position dominante dans le domaine de la recherche en ligne pour mettre en avant ses propres services, au détriment des leurs.

Mais si Google a réussi à limiter la casse en acceptant de procéder à quelques modifications au niveau de ses pratiques commerciales, le moteur de recherche est toujours dans le collimateur de l'agence américaine. Bloomberg signale qu'une nouvelle enquête a été engagée par la commission fédérale du commerce. Cette fois, ce sont les annonces graphiques (display ads) de Google qui sont concernées.

Là encore, Google est suspecté d'abuser de sa position dominante dans un secteur pesant 17,7 milliards de dollars outre-Atlantique. La firme de Mountain View est en effet très dépendante du secteur de la publicité : l'essentiel de ses revenus provient des annonces. Dès lors, il ne faut pas s'étonner de voir l'entreprise s'opposer aux applications permettant de les bloquer, en les éjectant de Google Play.

L'intervention de la FTC n'en est pour l'instant qu'à ses débuts. Selon les éléments qui seront collectés par l'agence dans les prochaines semaines, il sera décidé s'il faut aller plus loin et engager une procédure officielle contre Google. De son côté, le moteur de recherche n'a pas souhaité s'exprimer sur les observations actuellement conduites par l'agence fédérale.

Les annonces graphiques proposées par Google "sont diffusées à côté de vidéos, de textes ou de tout autre contenu web", est-il expliqué. Le groupe affirme que ce dispositif permet "de toucher jusqu'à 92 % des internautes".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés