Le monde de la fanfiction est très vivace. Des centaines de milliers d'histoires existent et Amazon aimeraient bien devenir un espace incontournable pour la publication des récits amateurs. Le site de e-commerce a ainsi lancé un nouveau projet, Kindle Worlds, qui propose de monétiser les fanfictions écrites par des fans. Trois univers sont pour l'instant concernés : Gossip Girl, Pretty Little Liars et Vampire Diaries.

Depuis son lancement, le Kindle Store s'est régulièrement enrichi pour vendre toujours plus de contenus. D'abord ouvert aux romans, le magasin numérique d'Amazon a ensuite accueilli les journaux, les magazines et, plus récemment, les nouvelles et les histoires courtes. Aujourd'hui, le géant du commerce électronique s'intéresse aux fanfictions.

Récits amateurs d'une qualité variable, les fanfictions (ou fanfics) sont des histoires "que certains fans écrivent pour prolonger, amender ou même totalement transformer un produit médiatique qu'ils affectionnent, qu'il s'agisse d'un roman, d'un manga, d'une série télévisée, d'un film, d'un jeu vidéo ou encore d'une célébrité", explique l'article Wikipédia consacré au phénomène. Dans le graphisme, on parle de fanart.

Ces adaptations sont très populaires au sein de certaines communautés qui se sont agrégées autour d'un univers particulier. Il existe par exemple des dizaine de milliers d'aventures écrites mettant en scène les personnages de Star Wars, Harry Potter, Batman… Ces remix ne sont pas toujours acceptés par les auteurs de ces mondes imaginaires, sans parler que ces créations soulèvent des problèmes de droits d'auteur.

L'idée d'Amazon avec Kindle Worlds est simple : il s'agit d'être une sorte de trait d'union entre les ayants droit d'une œuvre et ses fans. Le géant électronique propose de vendre les œuvres des fans dérivées d'un univers particulier. La somme récoltée sera ensuite partagée entre l'ayant droit, Amazon et le fan qui aura écrit l'histoire. Et selon la longueur de l'histoire, le fan aura un pourcentage plus ou moins élevé.

Entre 5000 et 10 000 mots, l'écrivain en herbe touchera 20 % du montant. Ces récits courts seront généralement vendus moins d'un dollar (0,99 dollar). Au dessus de 10 000 mots, la part revenant au fan grimpera à 35 %. Selon Amazon, le prix de vente sera souvent compris entre 0,99 et 3,99 dollars. Par contre, Il n'est pas clair s'il est possible de scinder une histoire pour la vendre par chapitres.

Ceux acceptant de participer au programme mis en place par Amazon devront être conscients qu'ils céderont l'ensemble de leurs droits à Amazon sur les fanfictions publiées dans le cadre de Kindle Worlds. Par ailleurs, toutes les histoires ne seront pas acceptées : les histoires pornographiques et érotiques et les récits intégrant des contenus offensants (racisme, violence, vulgarité…) ne seront pas tolérés.

Par ailleurs, les œuvres enfreignant à la propriété intellectuelle, délivrant une "faible expérience utilisateur" ou nommant excessivement les marques seront refusés. Idem pour les contenus impliquant des crossovers (écrire une histoire mêlant des personnages d'univers différents, par exemple Luke Skywalker et Harry Potter). La créativité devra naviguer entre toutes ces contraintes.

Dans un premier temps, Amazon a signé des accords avec trois univers très populaires, notamment aux États-Unis. Il s'agit de Gossip Girl (Cecily von Ziegesar), Pretty Little Liars (Sara Shepard) et Vampire Diaries (L.J. Smith). Ces trois œuvres littéraires ont fait l'objet d'une adaptation télévisée et sont notamment produites par Warner Bros. D'autres licences seront ajoutées dans les mois à venir

La plateforme Kindle Worlds doit être lancée en juin aux USA.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés