Le site de commerce en ligne Amazon compte ouvrir une section dédiée aux ouvrages oscillant entre 10 000 et 30 000 caractères. Cette catégorie, qui regroupera avant tout des nouvelles et des histoires courtes, viendra en complément de celle dédiée aux livres électroniques.

À l’heure actuelle, le contenu proposé sur le Kindle Store d’Amazon est réparti en trois grandes catégories. Il y a la section livres électroniques (comptant 480 290 entrées), les journaux (couvrant une vingtaine de pays différents) et les magazines, dont la majorité des titres est destinée à un public anglophone. Or, le site de commerce en ligne envisage très sérieusement d’ouvrir une nouvelle section dans sa boutique virtuelle.

D’après Ars Technica, cette quatrième catégorie – qui s’intitulerait Kindle Singles – serait destinée à accueillir les ouvrages dont le nombre total de mots oscille entre 10 000 et 30 000. À l’échelle d’un roman classique, cela représente quelques chapitres tout au plus. Mais pour ne pas faire de la section livres électroniques un vrai fourre-tout, Amazon souhaite distinguer les ouvrages assez courts des œuvres plus volumineuses.

L’apparition d’une telle section permettrait aux amoureux des nouvelles et des histoires courtes de chercher plus facilement des ouvrages appartenant à ce genre littéraire. Pour alimenter cette nouvelle catégorie, encore indisponible à l’heure actuelle, Amazon lance donc « un appel aux écrivains, penseurs, scientifiques, hommes d’affaires, historiens, politiques et éditeurs » pour qu’ils soumettent leurs œuvres.

Amazon devrait également prospecter du côté des auteurs de nouvelles de la période moderne, en particulier chez les écrivains français. Prosper Mérimée et Guy de Maupassant sont notoirement connus pour avoir écrit de nombreuses nouvelles, dont certaines sont dans le domaine public aux États-Unis. Citons ainsi Boule de Suif, les Contes de la Bécasse ou encore Le Horla.

Certes, ce n’est pas nécessairement sur ces ouvrages qu’Amazon dégagera le plus grand bénéfice, mais la présence de classiques de la littérature permettrait d’une part de les diffuser à un public plus large et d’autre part contribuerait à enrichir le catalogue du Kindle Singles. En attendant que d’autres auteurs se manifestent.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés