Kim Dotcom défendra son cas devant la cour suprême néo-zélandaise. Celle-ci a accepté d'entendre son recours dans le cadre de la procédure d'extradition vers les USA le visant. L'audience pour déterminer s'il faut transférer le fondateur de MegaUpload aux États-Unis doit avoir lieu en août.

Mise à jour : Comme prévu, la justice néozélandaise a une nouvelle fois repoussé lundi l'examen de la demande d'extradition de Kim Dotcom vers les Etats-Unis. L'audience qui devait se tenir en août a été décalée au 21 novembre, et le tribunal d'Auckland se prépare d'ores et déjà à devoir repousser encore la procédure de nombreux mois. La date du 14 avril 2014 a déjà été réservée par précaution.

Article du 17 mai 2013 –

C'est donc devant la cour suprême néo-zélandaise que va s'écrire le prochain chapitre judiciaire de Kim Dotcom. Le fondateur de MegaUpload et actuel patron de Mega s'est vu accorder le droit de déposer un recours devant la plus haute juridiction du pays, afin de faire échouer sa procédure d'extradition vers les États-Unis, où l'attend un procès qui pourrait le conduire tout droit en prison.

La décision de Kim Dotcom de porter son cas devant la cour suprême fait suite à l'arrêt rendu en mars par la cour d'appel de Wellington. Dans son verdict, elle avait considéré que l'accès de la défense aux preuves avancées par les USA pour légitimer le transfert de l'homme d'affaires germano-finlandais n'était pas indispensable, ce qui a fait bondir ce dernier.

Aux dernières nouvelles, l'audience concernant la demande d'extradition de Kim Dotcom vers les USA doit avoir lieu en août. Initialement programmée pour l'été 2012, elle a été reportée une première fois à mars 2013 puis une seconde fois à la date actuelle. Avec le recours devant la cour suprême, il n'est pas improbable qu'une modification de calendrier survienne encore une fois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés