Sécurité contre vie privée. BBC News indique que Microsoft discute avec le gouvernement britannique de la possibilité de laisser les autorités accéder aux données cryptées par le mécanisme de chiffrage intégré sur le prochain Windows Vista.

Ross Anderson, un chercheur de l’Université de Cambridge, s’inquiète du niveau de protection des données chiffrées par la prochaine version du système d’exploitation Windows de Microsoft. Lié à la puce TPM (Trusted Protection Measure), le système BitLocker Drive Encryption permet de crypter les données avec une efficacité apparemment tellement redoutable que le chercheur a conseillé aux parlementaires de Sa Majesté la Reine de négocier dès maintenant une « back door » avec Microsoft pour contourner le chiffrage.

Cette « back door » permettrait par exemple aux autorités de bénéficier d’une clé générique pour accéder aux données chiffrées, notamment sur les ordinateurs de prévenus suspectés de terrorisme. Encore sous le coup des attentats de Londres, « le Home Office (ministère de l’intérieur, ndlr) a indiqué au site web de BBC News qu’il était en discussion avec Microsoft« , rapporte le média britannique.

Microsoft, qui se félicite d’avoir réalisé le Windows le plus sécurisé de tous les Windows, dit travailler « avec les autorités pour les aider à comprendre les fonctionnalités de sécurité [de Windows Vista]« . Le géant de Redmond dit vouloir « continuer à collaborer avec les gouvernements, les autorités et l’industrie pour aider à faire de l’internet un endroit plus sûr pour apprendre et communiquer« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés