Au moins, le démenti a le mérite d'être clair. Pour Pierre Lescure, la rumeur selon laquelle il pourrait préconiser l'instauration d'un système rendant les Creative Commons payants est tellement infondée que "plus con tu meurs".

Ce lundi matin, nous rapportions qu'une certaine interprétation d'un article de Libération pouvait laisser croire que Pierre Lescure proposerait de rendre payantes les oeuvres sous Creative Commons, pour ne pas faire concurrence aux oeuvres payantes sous droits traditionnels. Le quotidien expliquait en effet que la mission Lescure souhaitait "valoriser" les licences libres, parce que "laisser les œuvres circuler librement (ce qu’elles font déjà…) risquerait de freiner le développement de l’offre légale".

Dans notre article ce lundi matin, nous disions "ne pas oser y croire", tellement cette proposition semblait inimaginable. Mais comme l'a fait remarquer ce week-end Lionel Maurel (aka @calimaq), elle prend chair dans une proposition proche formulée par l'Union des Photographes Professionnels (UPP). Ces derniers ne demandent pas explicitement de faire payer les photos sous Creative Commons, mais c'est le résultat auxquels aboutirait leur idée de présumer que toutes les photos sont payantes, sauf lorsque l'auteur a fait savoir très officiellement qu'il voulait offrir ses clichés, par une démarche beaucoup plus lourde que le simple choix d'une licence CC.

Nous notions par ailleurs qu'elle rejoignait une idée similaire déjà écartée en 2010, concernant les photographies orphelines, dont les photographes ne sont pas connus ou sont injoignables.

Mais Pierre Lescure a démenti vivement cette interprétation sur Twitter, ainsi que l'ensemble de l'article de Libération qui affirmait dévoiler les premières pistes retenues par la mission post-Hadopi :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés