Les internautes allemands n'ont pas le droit de voir une vidéo montrant le météore traverser le ciel russe. La raison ? Au même moment, une station de radio diffusait une chanson dont les droits sont gérés en Allemagne par la GEMA. Or, un extrait sonore de mauvaise qualité a été capturé involontairement lors de l'enregistrement vidéo de ce phénomène spatial.

La semaine dernière, la Russie a été le théâtre d'une spectaculaire chute de météore au-dessus de l'Oural, près de Tcheliabinsk. Sa désintégration a entraîné une onde de choc qui a blessé plus d'un millier de personnes. L'évènement a été enregistré par de nombreux russes. D'ailleurs, peut-être avez-vous vu cette fameuse vidéo (plus de 8,8 millions de vues) montrant le météore déchirant le ciel matinal russe.

Cette vidéo très impressionnante, les internautes allemands n'ont pas le droit de la voir. Elle est en effet bloquée par YouTube en raison de la présence d'un extrait d'une chanson dont les droits sont gérés par la société allemande pour les représentations musicales et les droits de reproduction mécanique (GEMA), c'est-à-dire une société de gestion des droits d'auteur similaire à la SACEM.

Dans cette affaire, le blocage de la vidéo paraît disproportionné au regard de la gravité de l'infraction. Diffusée à la radio au moment de la chute du météore, la chanson est gâchée par le bruit environnant (circulation, accélération du véhicule). En outre, la sonorisation de l'automobile n'offre visiblement pas un plaisir d'écoute maximal, puisque le son sature par moment.

Selon Ars Technica, une telle situation ne serait pas arrivée aux États-Unis grâce au fair use. Ces règles, courantes dans les pays de common law, limitent les droits exclusifs des ayants droit sur les œuvres, dans des cas spécifiques. Le fair use (usage loyal, raisonnable, acceptable) vise ainsi à équilibrer les droits exclusifs de l'auteur avec ceux du public.

Le blocage de cette vidéo en Allemagne n'est pas un phénomène isolé. Selon une étude conduite par OpenDataCity, plus de 60 % des mille vidéos les plus populaires sur YouTube sont inaccessibles en Allemagne. Dans la plupart des cas, il s'agit de vidéos repérées par le filtre Content ID mis en place par YouTube pour aider les ayants droit à combattre le piratage.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos