Publié par Guillaume Champeau, le Jeudi 15 Novembre 2012

Ravensburger veut l'exclusivité du mot "memory" sur les jeux iOS

Est-ce raisonnable, à l'ère d'internet où l'anglais s'impose comme langue universelle, d'accorder l'exclusivité de l'utilisation d'un terme générique anglophone dans les pays qui parlent d'autres langues ?

Qui n'a jamais joué à l'un des ce jeux qui demandent de retourner des cartes pour retrouver, de mémoire, les cartes qui constituent une paire ? Le concept est d'une grande simplicité et comme tout concept basique, n'est pas en lui-même protégé par le droit d'auteur. Mais Ravensburger a trouvé l'astuce. Tous les jeux inspirés de la même idée ont un point commun : ils font tous appel à la "mémoire". L'éditeur allemand a donc appelé son propre jeu "mémoire", ou plutôt "memory", et a obtenu que le nom commun anglophone soit déposé comme une marque exclusive dans 42 pays, dont la France.

La liste des pays dans lesquels Ravensburger a l'exclusivité du mot "memory" dans les jeux ne comprend aucun pays anglophone (ni USA, ni Grande-Bretagne, ni Inde, ni Australie, ni Canada...), certainement parce qu'il n'est pas possible d'y déposer un mot générique comme marque. Mais sur Internet, et notamment sur l'App Store, les éditeurs du monde entier veulent intituler leurs jeux avec un titre aussi universel que possible, et choisissent donc logiquement d'utiliser l'anglais plutôt que leur langue maternelle.

Nombreux sont donc les éditeurs d'applications qui proposent des jeux de mémoire et qui utilisent le mot "memory" pour permettre aux internautes du monde entier de les trouver.

Or, Gamasutra indique qu'à la demande de Ravensburger, Apple a contacté les développeurs de jeux qui utilisent le mot "memory" et leur a demandé de changer le nom de leur application. L'un des éditeurs contactés raconte qu'il a dû supprimer son jeu dans les 42 pays concernés, en attendant de changer son titre (ce qui demande de modifier l'application elle-même, partout où apparaît l'ancien titre).

Publié par Guillaume Champeau, le 15 Novembre 2012 à 12h06
 
18
Commentaires à propos de «Ravensburger veut l'exclusivité du mot "memory" sur les jeux iOS»
Inscrit le 06/02/2012
135 messages publiés
Ca devient du grand n'importe quoi...
Pourquoi ne pas déposer l'intégralité du dictionnaire anglais (voire des autres langues), une fois expurgés des mots déjà déposés, afin d'empêcher toute utilisation ultérieure sans versement de droits ?
Inscrit le 10/03/2009
102 messages publiés
Je t'invite à lire la nouvelle de l'excellent Alain Damasio Les Hauts
® Parleurs
®
, téléchargeable ici .
Inscrit le 10/09/2012
120 messages publiés
"certainement parce qu'il n'est pas possible d'y déposer un mot générique comme marque." => Apple...
Inscrit le 13/08/2002
24735 messages publiés
Apple ne vendant pas de pommes, ça peut passer. En revanche protéger "memory" pour des jeux de mémoire, ça passe moins.
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
Bof... Ils osent tout non ?

Même breveter le carré ou rectangle au coins arrondis....
[message édité par Charo le 15/11/2012 à 12:26 ]
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Par exemple, mais ça va souvent encore plus loin...

Un bon baromètre de la connerie prédatrice : http://scinfolex.wordpress.com/category/copyrightmadness-les-delires-du-copyright/
Inscrit le 10/09/2012
120 messages publiés
De base, protéger un mot courant de quelque langue que ce soit, ça passe pas.

Et pour Apple, poursuivre le site de vente en ligne d'un magasin polonais nommé "a.pl", parce que ça pourrait induire les clients d'Apple en erreur, c'est un peu abusé également, pour en revenir à ma première remarque
Inscrit le 14/11/2012
6 messages publiés
Le vrai nom de la société est "Apple Incorporated" et non pas juste "Apple".
Inscrit le 10/09/2012
120 messages publiés
La société s'appelle bien Apple Inc., mais la marque Apple est bien une marque déposée.
Inscrit le 16/12/2011
100 messages publiés
J'ose imaginer l'avenir du web... De plus en plus centralisé avec des règles de plus en plus absurdes. :
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Avec la même logique imbécile, je vais déposer "incorporated", "limited", "company", "société", "SA" et "SARL", et ensuite je vais faire un procès à toutes ces boîtes de merde qui croient possible de s'arroger des droits privatifs sur des mots, des concepts ou des idées.

Cela dit, de toutes façons, je vois bien Ravensburger se faire rembarrer lorsqu'il voudra faire jouer sa "marque", elle n'est pas distinctive.
Inscrit le 05/09/2012
44 messages publiés
On peut aller très loin à ce petit jeu, qui déposera "space" "earth" "man" "zombie" "soldier" etc ?
C'est n'importe quoi...
Inscrit le 17/01/2006
3610 messages publiés
En l'occurrence si tu veux faire chier Ravensburger c'est plutôt "AG" qu'il faut déposer (+/- équivalent de SA chez nous). Mais ça va faire chier ceux qui organisent des Assemblées Générales.
Inscrit le 23/10/2009
313 messages publiés
à la limite, que RavensBurger le demande...
mais qu'Apple l'accepte, ça c'est juste du délire.
c'est vraiment le monde des bisounours chez eux.
Inscrit le 13/09/2012
882 messages publiés
Entre copyright-bullys, ils se comprennent .
Mais vu que la marques est descriptive, je me demande quelle force elle peut avoir, déjà par chez nous, mais aussi ailleurs.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
idoric, le 15/11/2012 - 15:04
Je t'invite à lire la nouvelle de l'excellent Alain Damasio Les Hauts

Parleurs


, téléchargeable ici .

Damasio est un excellent écrivain.
Je conseille *la Zone du Dehors*, excellente actualisation du *1984* d'Orwell.
Inscrit le 16/11/2012
1 messages publiés
je fais partie des développeurs qu'Apple a contacté. Et pourtant mon appli en question (Chiens-mini jeux) ne contient pas le mot Memory dans son nom mais uniquement dans les mots-clés, ça suffit néanmoins pour que Ravensburger soit pas content. C'est quand même assez lamentable.
Enfin bon j'ai cédé, j'ai soumis une mise à jour en remplaçant memory par memories dans les mots clés...
Inscrit le 13/09/2012
882 messages publiés
Il faut quand même noter que l'utilisation du mot memory fait penser à tous au jeu de mémorisation/mémoire vieux comme le mondre. C'est donc que le travail de promotion, par Ravensburger, de son jeu de mémoire appelé Memory a quand même apporté une plus-value à l'appellation enregistrée comme marque, qui reste irrémédiablement ancrée dans l'esprit du consommateur. Comme pou Klaxon, Kleenex, etc....
Rien que ça, ça justifie son action pour défendre son territoire, et l'investissement de plusieurs années autour de sa marque.
Mais surtout, en tant que détenteur de la marque, ils sont tenu de la défendre pour la conserver, même si ça implique de faire ch** les développeurs d'application iP/And.

En revanche, il me semble qu'il a été déjà décidé que l'utilisation d'une marque comme mot clef n'est pas toujours de la contrefaçon (affaire sur le moteur de recherche de google et l'enregistrement d'une marque concurrente comme mot clef, entre fin 2010 et maintenant. Dsl, j'ai pas trop cette jsp en tête). D
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Novembre 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9