Le tribunal de La Haye a rendu son verdict dans une énième affaire opposant Apple et Samsung sur fond de propriété intellectuelle. Selon les juges, les allégations de la firme de Cupertino n'ont pas permis de prouver la culpabilité de la société sud-coréenne, poursuivie au motif qu'elle aurait enfreint l'un des brevets du groupe américain. La justice néerlandaise a déclaré Samsung non coupable dans cette affaire.

La guerre des brevets entre Apple et Samsung est loin d'être à sens unique. La preuve, la firme sud-coréenne marque aussi des points devant les tribunaux. Bien que moins spectaculaire que la victoire remportée cet été aux USA par Apple, le verdict rendu ce mercredi par le tribunal de La Haye a permis à Samsung d'échapper à une plainte en le déclarant non-coupable.

Dans cette affaire, Apple a attaqué Samsung en arguant que l'entreprise asiatique a enfreint un brevet dédié au multi-touch, une technique qui permet d'interagir avec un appareil via plusieurs points de contact en même temps. De nombreux contrôles font appel au multi-touch, comme le "pincer pour zoomer", qui permet d'agrandir l'affichage en appuyant deux doigts sur l'écran puis en les écartant progressivement.

Mais à l'issue de la procédure, Apple n'a pas pu obtenir ce qu'il voulait. Reuters indique en effet que le tribunal néerlandais a jugé que les appareils mobiles de Samsung cités dans l'action en justice de l'entreprise américaine ne violent pas le brevet de ce dernier. Cette décision s'ajoute à celles déjà rendues en Allemagne et au Royaume-Uni.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés