World of Warcraft est loin d'être hors jeu. La sortie d'une nouvelle extension la semaine dernière a redonné un coup de fouet à Blizzard, qui a écoulé plus de 2,7 millions d'exemplaires de Mists of Pandaria. L'arrivée de cette extension a permis par ailleurs à l'entreprise de repasser au-dessus de la barre des 10 millions d'abonnés.

Blizzard peut avoir le sourire. Huit ans après le lancement de World of Warcraft et malgré des graphismes vieillissants, le jeu de rôle en ligne massivement multijoueur attire toujours autant les foules. La dernière extension du MMORPG, baptisée Mists of Pandaria ("Brumes de Pandarie"), a connu un vif succès auprès de millions de joueurs à travers le monde.

Le studio américain a annoncé avoir écoulé 2,7 millions d'exemplaires de la quatrième extension au cours de la première semaine de disponibilité. Il s'agit-là d'un chiffre très impressionnant, que n'importe quel autre éditeur de MMORPG aimerait atteindre avec son premier jeu. Or, au regard des performances passées de Blizzard, il apparaît que cette statistique est quelque peu médiocre.

Blizzard livre en effet une statistique couvrant une semaine entière, alors que le groupe présentait auparavant des statistiques de ventes réalisées sur 24 heures. Ainsi, The Burning Crusade s'était écoulé à 2,4 millions d'exemplaires, Wrath of the Lich King à 2,8 millions d'exemplaires et Cataclysm à 3,3 millions d'exemplaires. En l'état, le démarrage de Mists of Pandaria paraît moins bon.

Au-delà de cette différence de présentation des données, plus avantageuse pour Blizzard, le studio a annoncé que le nombre d'abonnés à WoW est repassé au-dessus de la barre des 10 millions après avoir connu une lente érosion depuis la sortie de Cataclysm, lancé fin 2010. D'après Blizzard, ces données n'intègrent pas les ventes en Chine. Le jeu est en effet sorti le 2 octobre dans l'Empire du Milieu et le 25 septembre en Occident.

Blizzard rappelle qu'un abonné est une personne ayant "payé un abonnement ou une carte prépayée en cours de validité", "ainsi que tous ceux qui ont acheté le jeu et dont le mois d’abonnement gratuit est en cours". Les joueurs qui se sont connectés depuis un cyber-café au cours des 30 derniers jours sont également comptabilisés.

"Cette définition exclut tous les joueurs qui se servent d’un abonnement promotionnel gratuit, ceux dont les abonnements ont expiré ou ont été fermés, et ceux dont les cartes prépayées ont expiré. Ces règles s’appliquent aussi aux régions où le jeu est exploité sous licence", précise l'entreprise.

Mists of Pandaria permet aux joueurs d'atteindre un nouveau seuil de niveau maximal (90), d'accéder à un nouveau continent subdivisé en régions, de jouer une nouvelle classe (moine), de créer une nouvelle race (pandaren) et de découvrir de nouveaux modes de jeu : les scénarios (des activités PVE à trois joueurs), le mode défi (mettant à l'épreuve l'habilité des joueurs) et le combat de mascottes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés