Markus Persson est très remonté contre Windows 8. Depuis plusieurs semaines, le créateur de Minecraft décoche de nombreuses flèches contre le nouveau système d'exploitation de Microsoft, qu'il juge beaucoup trop verrouillé. Il invite même les utilisateurs à ne pas migrer vers l'O.S.

Dans un mois, Windows 8 sortira dans le commerce. Le nouveau système d'exploitation développé par Microsoft aura pour lourde tâche de succéder à Windows 7 avec brio, celui-ci ayant reçu un accueil critique globalement positif. Le défi est d'autant plus grand que son interface Metro est un changement radical, puisqu'il s'agit d'un environnement où l'écran de lancement est composé de blocs rectangulaires.

En plus des utilisateurs, Windows 8 devra également séduire les développeurs, qui jouent un rôle moteur dans la propagation d'un OS. Or dans ce domaine, la situation n'est pas totalement satisfaisante pour le géant de Redmond. C'est le moins que l'on puisse dire. Ce dernier doit en effet faire face à une défiance plus ou moins prononcée de quelques éditeurs et programmeurs de jeux vidéo.

Dans ce concert de critiques, Markus Persson est assurément l'une des voix les plus vindicatives. Le créateur de Minecraft a multiplié les attaques. Il a en particulier dénoncé le verrouillage du système d'exploitation, estimant qu'une telle fermeture est un très gros problème pour les développeurs indépendants. Et Notch – son surnom – a de nouveau taclé l'OS ce jeudi sur Twitter.

"J'ai reçu un e-mail de Microsoft, demandant de les aider à certifier Minecraft pour Windows 8. Je leur ai dit d'arrêter de chercher à dégrader le PC en tant que plate-forme ouverte", a-t-il écrit. Et d'enchaîner : "je préfèrerais que Minecraft ne tourne pas du tout sous Windows 8, plutôt que de jouer le jeu (de la certification). Peut-être que nous pourrons convaincre quelques personnes de ne pas passer à Windows 8".

Très virulent dans son propos, Notch n'est toutefois pas seul à émettre une telle critique. Quelques semaines auparavant, Le patron de Valve a décrit l'OS comme une catastrophe, s'inquiéant des effets potentiels de la boutique d'applications de Microsoft sur ses propres activités. Peu après, c'est Blizzard qui a taclé la plate-forme logicielle, estimant qu'elle "ne sera pas géniale" pour lui.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés