L'arrivée de Windows 8 ne ravit absolument pas le père de Steam, Gabe Newell. Au-delà de l'arrivée du tactile, qu'il déplore, et de le vision hermétique de Microsoft dans le monde des logiciels, qu'il critique, le patron de Valve paraît surtout redouter les effets du Windows Store sur les activités de sa plate-forme de distribution de jeux vidéo.

Dans quelques mois, Microsoft proposera Windows 8 à la vente. Préoccupé par le succès de son nouveau système d'exploitation, le géant des logiciels accompagnera la sortie de l'O.S. de diverses opérations commerciales pour favoriser sa diffusion auprès du grand public. Et si la plate-forme n'est pas encore disponible dans le commerce, cela ne l'empêche pas d'essuyer régulièrement de vives critiques.

La dernière pique contre Windows 8 a été lancée par Gabe Newell, le fondateur et directeur de Valve Corporation, un studio de jeux vidéo connu pour avoir commercialisé quelques-unes des licences les plus réputées dans l'univers vidéoludique (Half-Life, Counter-Strike, Portal, Team Fortress ou encore Left 4 Dead) mais aussi pour avoir donné naissance à Steam, une plate-forme d'achat de contenus.

Pour Gabe Newell, qui a travaillé treize ans chez Microsoft au cours de sa carrière, le dernier O.S. du géant de Redmond est une "catastrophe". "Nous allons perdre certains des plus importants fabricants d'ordinateurs, qui quitteront le secteur. Je pense que les marges vont être détruites pour pas mal de gens. Si cela se confirme, ce sera une bonne chose de disposer de solutions alternatives pour se protéger de cette éventualité".

Soucieux de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, Valve a annoncé que son service d'acquisition de logiciels sera prochainement disponible sur Linux. Déjà présent sur Mac, l'arrivée de Steam sur l'O.S. libre va offrir de nouvelles perspectives au service. La plate-forme sera également adaptée à Windows 8, même si le patron de Valve se montre réticent à voir l'O.S. succomber lui aussi à la mode du tactile.

Derrière les critiques habituelles adressées à Microsoft, qui pointent le manque d'ouverture de ses produits, Gabe Newell s'inquiète peut-être des effets du Windows Store sur les activités de son entreprise. Le géant américain compte mettre à disposition des développeurs une boutique en ligne, qui leur permettra de toucher entre 70 et 80 % du prix de vente selon le succès de l'application.

Pour Steam, Windows Store est un concurrent qui pourrait détourner une partie de ses sources financières en incitant les créateurs de jeux à alimenter exclusivement ou non la boutique de Microsoft… privant ainsi Valve d'une part des commissions que Valve aurait touché le cas échéant. Les revenus de Valve pourraient donc diminuer dans les prochains mois, d'autant que le Store sera présent dans chaque Windows 8.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés