Déjà objet de nombreuses critiques avec sa nouvelle interface très orientée grand public, Ubuntu s'offre une nouvelle polémique avec l'intégration de liens sponsorisés vers Amazon au coeur de son moteur de recherche unifiée, que Canonical entend rendre incontournable pour les utilisateurs de sa distribution Linux.

Est-ce une hérésie ? Pas sûr. Mais l'initiative va nécessairement faire débat au sein des communautés Open-Source. 

Canonical a décidé d'intégrer des liens publicitaires vers Amazon dans la prochaine version de sa distribution Linux Ubuntu 12.10, sous une forme relativement discrète. Lorsque l'utilisateur saisira des termes de recherche dans le champs de recherche unifiée de l'interface Ubuntu Unity, des liens vers Amazon pourront apparaître si des produits correspondent chez le cybermarchand :

Un système similaire avait déjà été implanté plus discrètement dans le système Coverflow implanté pour suggérer des films ou de la musique, dans la version de développement d'Ubuntu 12.04 :

Le fait qu'une distribution Linux intègre ce qui semble être à première vue de la publicité est évidemment mal vu par une partie des utilisateurs, qui estiment qu'un système libre ne doit pas se transformer en adware.

Ubuntu, alternative à Google ?

Mais sur son blog, le fondateur d'Ubuntu Mark Shuttleworth a défendu dimanche l'intégration d'Amazon dans les recherches, en affirmant qu'il ne s'agissait pas de publicités. "Ce ne sont pas des publicités parce qu'il n'y a pas d'emplacement rémunéré", assure-t-il. "Ce sont des résultats qui proviennent directement de la recherche Amazon pour votre recherche". Cependant, lorsque l'on utilise l'API qui génère les résultats, on peut voir que figure un champ "partner" renvoyé avec l'URL, pour permettre à Canonical de toucher des commissions sur les ventes générées.

"Ce que nous avons sur la version 12.10 n'est pas l'expérience complète, donc ceux qui sautent aux conclusions prennent le risque maximal d'avoir à avaler leur chapeau plus tard", prévient toutefois Shuttleworth. Il explique qu'à terme le "Lens" (la recherche unifiée) sera "de plus en plus intelligent", et devra être capable de "vous permettre de *tout* trouver, partout". 

"Vous appuyez sur la touche Super, et dites ce que vous voulez, et nous faisons de notre mieux pour comprendre ce que vous voulez dire, et vous l'apporter", explique Shuttleworth. Pour lui, les liens vers Amazon ne sont "pas de la publicité", mais "des résultats à votre recherche". A terme, Lens devrait intégrer de nombreuses sources différentes, pour faire en sorte que les utilisateurs d'Ubuntu trouvent intérêt à utiliser cette recherche unifiée plutôt que Google. Et la plupart des résultats "ne rapportent pas un centime à Ubuntu", assure-t-il.

Outre l'éthique, c'est un problème de respect de la vie privée qui risque de contraindre Canonical à abandonner son idée. Plusieurs utilisateurs s'inquiètent en effet qu'avec ce système, toutes les recherches effectuées depuis l'interface Unity ne soient enregistrées. Toutes passent par le serveur productsearch.ubuntu.com, qui sert de relais et de cache entre l'utilisateur et Amazon. Sur cette question, Shuttleworth n'a qu'une seule réponse : faire confiance à Canonical. 

A noter que si vous souhaitez supprimer les publicités, il est toujours possible de désinstaller le service baptisé Unity Lens Shopping. Il suffit de taper, depuis le terminal :

$> sudo apt-get remove unity-lens-shopping

Et bien sûr, pour les puristes qui ne supportent pas la direction prise par Ubuntu avec Unity, il est toujours possible de changer de distribution Linux.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos